Skip to content

Comptage Nocturne

Comptage Nocturne

 

La société de chasse dans laquelle nous sommes dans les Bouches du Rhône revient avec l’aide de la fédération départementale 13, au comptage nocturne  . « Il est important de connaître l’état des population pour connaître l’évolution des populations et de garder un œil sur les possibles ajustements des prélèvements», nous donne comme information Julien Barraquand membres du bureau de la Société de Chasse.

Les trois comptages de cet été donnent un indice kilométrique d’abondance (IKA) . Des sangliers, des lièvres, du renard, des chevreuils et même du Daim ont été compté.

Les populations sur les différentes espèces compter et stable mais nous constatons un nombre important de marcassin.

La gestion des espèces chassable sur le département s’inscrit dans le cadre du plan de chasse. Elle nécessite de recueillir des données sur la situation et l’évolution des populations. L’indice d’abondance, associé à d’autres paramètres (tableaux de chasse, observations, dégâts), permet d’adapter les règles de gestion dans le cadre du plan de chasse. Les priorités sont donc définies en fonction de la situation pour chaque espèce.

Les comptages se font en véhicule surélevé de la Fédération des chasseurs, avec un représentant de celle ci est les chasseurs passionné de gestion. « Le conducteur, qui doit connaître le parcours, défini à l’avance ; le secrétaire doit lire le plan, positionner et noter les observations ; les deux observateurs doivent avoir une bonne expérience et être muni d’un phare puissant pour identifier tous les animaux », détaille Julien Barraquand.

L’utilisation de sources lumineuses étant interdites pour les amateurs, il faut donc une autorisation préfectorale préalable. Les participants s’engageant à respecter la réglementation : port de gilet fluo, éclairage assis.

 

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments