Compilation de vidéos de chasse

Sanglier sanglier de 105kg

Depuis maintenant 2 mois la chaine de Feliew, influenceur dans l’univers de la chasse, propose une compilation de vidéos de chasse. Des dizaines de séquences filmées par des amateurs passionnés et montées afin de créer une compilation. Plus de 21 minutes de chasse intense vous attendent. I

Dans cette compilation vous retrouverez des vidéos de :

[Vidéo] Quadruplé de sangliers, une chasse exceptionnelle

Les chasses se suivent mais ne se ressemblent pas. Certaines journées resteront à jamais graver dans votre mémoire, d’autres se feront plus discrètes. La saison dernière, un jeune chasseur a pu filmer et immortaliser une scène magnifique. Un quadruplé de sangliers. Sang-froid, précision, sécurité, tous les éléments étaient au rendez-vous pour ce moment unique et inoubliable.

Quadruplé de sanglier, c’est dans la boîte

Si la chasse nous fait vivre de véritables moments d’émotions, il n’est jamais simple de les gérer et de garder la tête froide. Pourtant, c’est ce qu’a fait ce jeune chasseur, posté en battue. Si la battue était plutôt calme au début, à la fin tout s’accélère, passant d’une battue lambda à une battue d’exception. Titi chasse, de son nom de Youtubeur, a donc filmé une scène incroyable. Alors qu’il est posté, un premier sanglier levé arrivé à son poste, à seulement quelques mètres. Une balle suffira à le stopper net. Quelques instants après deux autres sangliers arrivent dans la même coulée que le premier. Précision, sang-froid, concentration, Titi lâche deux balles, les sangliers resteront à quelques mètres de lui. Enfin, un dernier suidé prend la coulée, il suffira d’une balle pour l’arrêter. En quelques secondes, ce jeune passionné vient de réaliser un quadruplé de sangliers. Une chasse incroyable dont il se souviendra longtemps.

Lire aussi : La chasse en battue, règles et sécurité

Sur le même sujet :

Chasse au vol dans l’Aveyron

La fauconnerie est, de par sa nature même, un mode de chasse respectueux de l’environnement et des écosystèmes. Au plus près des animaux, en se servant de leur instinct de prédation, les fauconniers pratiquent une chasse merveilleuse et ancestrale. Ainsi, en Aveyron, Andréa et Florian ont réalisé une présentation magistrale sur la fauconnerie. Passionnés, ils ont su donner à la chasse au vol ses lettres de noblesses.

La chasse au vol, authenticité et naturel

Pour le grand public, le mot « fauconnerie » est devenu générique. Il recouvre les activités de la chasse au vol proprement dite, la volerie (spectacle), l’effarouchement pour la gestion des risques aviaires. Cependant, pour les fauconniers, la fauconnerie se destine exclusivement à la pratique de la chasse au vol.

Lire aussi : La fauconnerie est l’art de prendre du gibier sans armes, avec la seule aide d’un oiseau de proie

En Aveyron, cette pratique cynégétique a ainsi pu être valorisée et présentée par Andréa et Florian. Cette pratique cynégétique a besoin de se faire connaître. Pour beaucoup, il s’agit d’une chasse ancestrale. Cependant, elle est aujourd’hui ultra-moderne. Ce mode de chasse, qui demande un investissement de tous les instants, consiste à capturer un gibier à l’aide d’un rapace affaité et d’un chien d’arrêt. On distingue deux types de chasse dans la fauconnerie. Le bas-vol, pratiqué notamment avec des autours, des buses de Harris et des éperviers. Ainsi que le haut-vol, réalisé par des faucons. Découvrez ainsi la fauconnerie au travers d’un magnifique reportage.

Grâce à cette magnifique présentation, celle-ci sera inscrite au catalogue des formations de la fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron. Ainsi, tous les ans Andréa et Florian feront découvrir leur passion. Une belle démarche pour la chasse et pour l’ensemble de ces passionnés.

Sur le même sujet :

[Vidéo] L’importance des conducteurs de chien de rouge

À la chasse, il peut arriver de blesser un animal ou de ne pas être certain de sa balle. Il est donc toujours important de vérifier. Si les doutes persistent, que selon vous, la situation nécessite l’avis d’un expert, il est temps d’appeler un conducteur de chien de rouge. Ces passionnés, formés, vous permettront de retrouver l’animal blessé, de connaître l’importance de la blessure ou de confirmer que l’animal est bien loupé.

La recherche au chien de sang

Qui, à l’affût, à l’approche et encore plus en battue, n’a jamais douté de son tir sur un grand gibier ? Blesser un gibier est involontaire, mais il arrive parfois que les conditions ne permettent malheureusement pas de tuer net le gibier visé. Mais le plus triste, c’est que tous les chasseurs n’ont pas l’automatisme d’appeler un conducteur de chien de rouge. On estime ainsi qu’entre 10 et 20 % des animaux tirés, sont blessés et ne sont pas recherchés ou le sont mal. Des chiffres encore trop élevés qui ne demandent qu’à baisser.

Lire aussi : Union Nationale pour l’Utilisation de Chiens de Rouge

Pour rappel, l’appel à un conducteur de chien de sang est totalement gratuit. Il vous sera reconnaissant de le contacter, de faire travailler son chien. En parallèle, vous aurez la conscience tranquille, le fait de vouloir éviter des souffrances inutiles à un animal doit être source de motivation. Ainsi, vous découvrirez ci-dessous, une vidéo sur l’importance de ces personnes, réalisée par la FDC12.

Sur le même sujet :

[Vidéo] Partez chasser avec Alexis Hunting

S’il y a bien un passionné aux vidéos passionnantes, c’est Alexis Hunting, sans oublier Laser, son fidèle ami. Investi dans la gestion des espaces naturels, il est, depuis tout petit passionné par la chasse et la nature. Dans sa chaîne YouTube, dédiée à sa passion de la chasse du grand gibier, Alexis nous fait vivre de grandes émotions au poste comme à la traque.

Alexis Hunting, l’amoureux du grand gibier

Grand passionné de chasse, de la faune et des espaces naturels, Alexis Hunting a créé sa chaîne YouTude dans le but de partager sa passion et ses observations. Ce passionné cartonne aussi par ses publications photographiques. Il possède une page Facebook et Instagram. En effet, lorsqu’il en a le temps, il part observer les cerfs et les suit année après année. « En mêlant ces deux passions sur les mêmes territoires cela me permet de suivre et de voir l’évolution des animaux en milieu sauvage année après année jusqu’à leur fin. Et ce, avec toutes les espèces. Mais particulièrement le cerf élaphe qui, de par son aspect majestueux, sa discrétion, me rend ébahi à chaque rencontre, comme un enfant devant sa célébrité préférée ». Des histoires et observations fortes, qui se veulent passionnantes et pédagogiques.

Fort de ses 10 500 abonnés, il valorise la chasse du grand gibier au travers la traque et la battue. Découvrez donc sa chaîne au travers de nombreuses vidéos passionnante ou la passion est reine.

Sur le même sujet :

Conseil, améliorer son tir à la carabine

Il n’est pas rare de louper à la chasse, il est rare de comprendre pourquoi on a loupé. Pourquoi ai-je loupé ? Qu’ai-je fait de mal ? Ai-je été trop rapide, ou au contraire pas assez vif ? Connaître et s’adapter à son arme, son calibre et ses munitions est essentiel pour réaliser un bon tir durant la saison des battues. Découvrez quelques conseils pour améliorer et réussir son tir.

Astuces et conseils pour améliorer son tir

A la chasse, nous recherchons la perfection dans tout acte. Le but étant d’achever rapidement l’animal traqué et non le faire blesser et/ou faire souffrir. Ainsi, pour réaliser des tirs de qualité, il est, dans un premier nécessaire de connaître son arme en s’entraînant. En effet, en battue, les tirs peuvent être effectués dans une fenêtre de temps plus ou moins courte. C’est pourquoi, il est important de bien se positionner par rapport à la battue afin de ne pas être bloqué dans ses mouvements. Aussi, le jeu de jambes est important. S’en suit l’épaulé, si celui-ci est mauvais, votre tir le sera tout autant. Il est donc judicieux de regarder si votre arme est à votre couche. Adapter votre arme est donc plus que préconisé. Si ce n’est pas le cas, allez chez votre armurier.

Enfin, au travers de cette vidéo, découvrez quelques conseils à appliquer afin de ne plus louper.

Sur le même sujet :

[Vidéo] Père et fils, une passion pour la vénerie partagée

N’est-ce pas la plus belle des choses que de partager, avec son fils, une même passion ? Et pas n’importe quelle passion, la vénerie du cerf. Mode de chasse qui allie, passion des chiens et de la chasse au cerf. Ainsi, dans cette magnifique vidéo, qui rend un bel hommage aux traditions et à la transmission, vous découvrirez cette passion commune entre un père et son fils.

Vénerie du cerf, ciment de la passion en vidéo

La chasse à courre ou vénerie déclenche les passions. Chez ses pratiquants, mais aussi chez les opposants. Cette chasse offre, à qui la pratique, émotions, passion et spectacles admirables. Gilles Renaud, 63 ans et Jérémy, son fils de 27 ans, font partie de ces inconditionnels et possèdent de solides arguments pour répondre aux critiques. Ainsi, dans cette vidéo, publiée par le média Neo, cette chasse, la plus naturelle qui soit, est très magnifiquement représentée et défendue.

Lire aussi : Tout savoir sur la chasse à courre

Gilles, chauffeur routier à la retraite et Jérémy menuisier, nous transporte dans leur passion commune pour notre plus grand bonheur. Passionnés par la vénerie du cerf, les deux hommes se passionnent également pour les chiens. Au cours de ce reportage, vous ressentirez l’émotion de cette passion partagée. Un joli clin d’œil à une pratique parfois critiquée à tort. Avec cette vidéo, Néo casse les codes et c’est une bonne nouvelle.

Sur le même sujet :

[Vidéo] Apprendre l’arrêt à son chien

Dresser un chien n’est jamais une évidence. À la chasse, nous attendons de notre compagnon à quatre pattes qu’il soit exemplaire et capable de répondre à nos besoins et attentes. Il faut ainsi peaufiner ses qualités et les parfaire. Si l’arrêt est parfois inné, ce n’est pas une généralité. Découvrez comment apprendre l’arrêt à votre chien.

Dresser son chien à l’arrêt

Dresser un chien d’arrêt pour la chasse n’est pas une chose simple. Si l’arrêt est parfois inné chez certains individus, d’autres demandent plus d’attention. Ainsi, il faut réussir à passionner son chien, patienter, canaliser son énergie et enfin se montrer ferme. C’est quoi l’arrêt ? L’arrêt correspond à l’immobilisation plus ou moins brutale, survenant pendant la quête de votre compagnon. Celui-ci a lieu lors de la perception de l’émanation directe dégagée par un gibier. L’arrêt doit être ferme et autoritaire. On peut considérer l’arrêt comme l’aboutissement de la quête, de l’acte de prédation entre votre chien et le gibier. Cette qualité du chien doit ainsi permettre au chasseur d’arriver à bonne distance du gibier et ainsi pouvoir servir l’animal dans les meilleures conditions.

Découvrez ainsi une vidéo pédagogique de la Centrale Canine pour apprendre l’arrêt à votre chien.

Sur le même sujet :

Des chasseurs sauvent un cerf condamné

Passer du temps dans la nature, observer, c’est connaître son environnement et les populations animales présentes. Dans la Vallée du Giffre, un chasseur (Mountain Hunter) raconte comment lui et d’autres chasseurs ont sauvé un cerf pris dans les fils d’un parc à chevaux, qui semblait pourtant condamné. Une belle histoire qu’il nous raconte et partage à découvrir ci-dessous.

Le cerf sauvé par des chasseurs

Moutain Hunter, fier de l’action et d’avoir sauvé le roi de la forêt raconte l’histoire. Telle une fable on rencent la joie et le bonheur de sauver un tel animal.

« Hier matin je pars pour faire ma petite sortie brame du cerf. Je passe devant chez un copain qui me dit qu’il y a un cerf, coincé dans les fils de parc à chevaux juste en face. Je m’arrête donc pour voir ça. Les pompiers arrivent, ils n’ont pas de fusil hypodermique, ils appellent ceux d’une autre caserne. Les pompiers préparent les fléchettes et y vont. Le problème c est que la portée est très courte 10 /15 mètres, ils tentent un premier tir, loupé ça passe en dessous , ils étaient trop loin. Ils retournent préparer une nouvelle fléchette, et l’attaquent par un autre côté. L’approche est bonne, le tir parfait. Quelques dizaines de minutes plus tard, ce beau jeune cerf 10 cors irréguliers s’endort, il faut agir vite. Munis de pinces coupantes, nos chasseurs et les pompiers vont libérer ce beau bébé en coupant ces mètres de fils de parc entortillé sur sa ramure et autour de son cou. Enfin, libéré, il mettra quand même quelques minutes à se relever après la piqûre stimulante, et retrouvera son bois en titubant. Bravo et merci aux chasseurs, aux pompiers et riverains ».

Lire aussi : Écouter le brame : où, quand, comment ?

Découvrez le reportage photos et vidéos

Sur le même sujet :