Des chasseurs sauvent un cerf condamné

Passer du temps dans la nature, observer, c’est connaître son environnement et les populations animales présentes. Dans la Vallée du Giffre, un chasseur (Mountain Hunter) raconte comment lui et d’autres chasseurs ont sauvé un cerf pris dans les fils d’un parc à chevaux, qui semblait pourtant condamné. Une belle histoire qu’il nous raconte et partage à découvrir ci-dessous.

Le cerf sauvé par des chasseurs

Moutain Hunter, fier de l’action et d’avoir sauvé le roi de la forêt raconte l’histoire. Telle une fable on rencent la joie et le bonheur de sauver un tel animal.

« Hier matin je pars pour faire ma petite sortie brame du cerf. Je passe devant chez un copain qui me dit qu’il y a un cerf, coincé dans les fils de parc à chevaux juste en face. Je m’arrête donc pour voir ça. Les pompiers arrivent, ils n’ont pas de fusil hypodermique, ils appellent ceux d’une autre caserne. Les pompiers préparent les fléchettes et y vont. Le problème c est que la portée est très courte 10 /15 mètres, ils tentent un premier tir, loupé ça passe en dessous , ils étaient trop loin. Ils retournent préparer une nouvelle fléchette, et l’attaquent par un autre côté. L’approche est bonne, le tir parfait. Quelques dizaines de minutes plus tard, ce beau jeune cerf 10 cors irréguliers s’endort, il faut agir vite. Munis de pinces coupantes, nos chasseurs et les pompiers vont libérer ce beau bébé en coupant ces mètres de fils de parc entortillé sur sa ramure et autour de son cou. Enfin, libéré, il mettra quand même quelques minutes à se relever après la piqûre stimulante, et retrouvera son bois en titubant. Bravo et merci aux chasseurs, aux pompiers et riverains ».

Lire aussi : Écouter le brame : où, quand, comment ?

Découvrez le reportage photos et vidéos

Sur le même sujet :

Un chien de chasse sauve une femme âgée

A la Crau, commune située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, une femme âgée a pu être sauvée grâce à un chien de chasse. En effet, l’animal a permis à la nonagénaire d’être prise en charge à temps. Sans lui, pas sûr que cette femme aurait survécu.

Un chien de chasse unique

C’est une histoire qui se termine bien. Dans la commune de La Crau, l’instinct d’un chien de chasse a permis de sauver une nonagénaire en détresse. En effet, la semaine dernière, la commune aurait pu être le théâtre d’une triste histoire. Mais Bakkies, chien de chasse redoutable a su inverser la tendance.

Ainsi, après sa journée de travail, la propriétaire de Bakkies décide, comme à son habitude de sortir promener son compagnon. Comme chaque soir, la promenade à lieu dans un endroit nature, afin de profiter au maximum de cet instant calme et reposant. Cependant, ce soir-là, Bakkies décide d’aboyer sans interruption, comme pour signaler un danger.

Lire aussi : Découvrez les chiens de chasse

Une nonagénaire immobilisée dans le faussé

Face à l’insistance de son compagnon, la propriétaire décide de s’approcher avec prudence et aperçoit une silhouette se dessinant dans le fossé. Dans un premier temps, celle-ci a cru qu’il s’agissait d’un animal, mais que fût sa stupeur lorsqu’elle découvrit qu’il s’agissait d’une dame âgée. Il s’agissait d’une habitante de la commune, qui a chuté durant l’après-midi et dans l’incapacité de se relever. La vieille dame est restée plus de 6 heures dans l’attente d’un secours. Quelle chance que Bakkies ait pu la trouver. En état de choc et incapable de parler les pompiers l’ont immédiatement amené à l’hôpital. Rassurez-vous, elle se porte bien.

Sur le même sujet :

[Vidéo] Attaquée par un renard enragé

Les images sont terrifiantes. Alors qu’une femme est au téléphone dans son jardin, elle se fait attaquer par un renard. La scène, incroyable soit-elle, se déroule aux États-Unis. Si la France est aujourd’hui exempte de rage, n’oublions pas que certains animaux sauvages sont vecteurs de maladies.

Le renard se jette sur la femme

La vidéo, filmée aux États-Unis, glace le sang. Alors qu’une femme téléphone dans son jardin on voit un renard se diriger vers elle à bonne allure. Lorsque celui-ci arrive à proximité, il se jette littéralement sur cette femme. S’engage alors une lutte contre l’animal, celle-ci ne parvient pas à se libérer seule des attaques répétées et violentes du goupil. C’est alors qu’un homme arrive, muni d’un bâton, que l’animal se met en fuite.

La femme a été prise en charge par une équipe médicale, ses jours ne sont pas en danger. Pour le goupil, il sera capturé par les autorités, puis abattu. Après quelques analyses, le dépistage de la rage s’avère positif. Il est important de rappeler que, la France est officiellement indemne de rage depuis 2001. Les rares cas qui ont été observés chez l’animal, concernent des chauves-souris, mais également des chiens et des chats, ou encore d’autres animaux infectés dans les pays où sévit la maladie.

Lire aussi : La rage en France

Sur le même sujet :

[Vidéo] : Observation d’une grande outarde dans les Hautes-Pyrénées

La chasse à l’approche ainsi que la chasse à l’affût permettent de faire corps avec la nature. Voir sans être vu, observer, tromper, approcher, tant d’actions possibles par li biais de ces techniques de chasse. Dans les Hautes-Pyrénées, un chasseur a pu faire lors d’une de ses sorties, une observation incroyablement rare. Une grande outarde, appelée aussi outarde barbue.

Une grande outarde observée à l’affût

Lundi, la fédération départementale des chasseurs des Hautes-Pyrénées a partagé une vidéo incroyable. En effet, un de leur adhérent, a pu faire une observation incroyable lors d’un affût. Une observation rare qui a pu être immortalisée. La fédération de chasse s’est exprimée sur le sujet.

« Insolite : quand la chasse à l’affût vous permet une rencontre rarissime ! Est-ce dû au réchauffement climatique ? La surprise fut, c’est sûr, de taille ! Alors qu’il était à l’affût du chevreuil sur l’unité de la Basse Vallée de l’Adour, un technicien de la Fédération a eu la surprise de voir, dans ses jumelles, un oiseau « suspect ».

Sortant la longue-vue, il y adapte son téléphone et réalise ces images rarissimes (en tout cas dans les Hautes-Pyrénées, voire même en Occitanie !) : une grande outarde, appelée aussi outarde barbue, au gagnage dans une prairie bigourdane !!! Cet oiseau omnivore qui fréquente les champs et steppes, s’observe généralement dans la péninsule ibérique.« 

Lire aussi : La grande outarde ou outarde barbue

Sur le même sujet :

Incroyable collision, un chevreuil passe au travers d’un pare-brise

Grosse frayeur pour une famille sur l’autoroute A43. Alors qu’ils se rendaient à un mariage en fin de matinée, la famille a percuté un chevreuil. L’animal a traversé le pare-brise, finissant sur le siège passager. Plus de peur que de mal.

le chevreuil est venu se loger sur le siège passager

Alors qu’une famille se rendait à un mariage, la rencontre avec un chevreuil ne s’est pas déroulé de la meilleure façon. Alors que le véhicule roulait à vive allure sur l’autoroute A43, un chevreuil a subitement traversé l’autoroute, fondant sur celui-ci. Le choc fut important, à tel point que l’animal est venu se loger sur le siège passager avant. Par chance, personne n’y était. La mère et son enfant avait pris place sur la banquette arrière. Le père de famille ainsi que son enfant ont été légèrement blessés et conduits à l’hôpital de Bourgoin-Jallieu pour y subir des examens. Le chevreuil, quant à lui n’a pas survécu au drame.

Image issue du quotidien Le Dauphiné Libéré

Collision avec la faune, que faire ?

Une collision peut donc arriver à tous. Et cela est plus fréquent qu’on ne le croit. La meilleure attitude est de garder le volant droit et de freiner le plus fort possible. Il faut baisser la vitesse au plus vite. Et faire confiance au véhicule. Quitte à rencontrer un obstacle, autant le faire avec le volant droit pour ne pas partir dans le décor.

Lire aussi : Accident avec un sanglier, chevreuil ou tout animal sauvage : comment réagir ?

Généralement seules les assurances « tous risques » prennent en charge les réparations des dégâts liés à la faune. Si vous êtes sujet à une malheureuse rencontre au volant de votre automobile pensez à revêtir un gilet fluo et à poser le triangle de signalisation. Ensuite, téléphonez tout de suite à votre assurant, afin qu’elle prenne en charge le dépannage ainsi que le rapatriement. Enfin dernier conseil, ne vous approchez jamais de l’animal, il peut être blessé et donc potentiellement dangereux.

Sur le même sujet :

9 bonnes et mauvaises raisons d’épouser un chasseur

9-raisons-d'épouser-un-chasseur

Petite mise au point avant le “OUI” définitif… Remettons les choses dans leur contexte : la chasse est le 3ème sport préféré des français après le foot et la pêche. Mesdemoiselles, se marier avec un chasseur a donc des avantages et des inconvénients, soyez-en bien conscientes avant le jour J ! C’est parti pour les 9 bonnes et mauvaises raisons d’épouser un chasseur !