Nouveau contrôle des chasseurs en Charente

contrôle des chasseurs par la gendramerie

Les gendarmes de la compagnie d’Angoulême et l’Office français de la biodiversité ont mené une opération de contrôle dans l’Est du département. L’objectif était de vérifier que les chasseurs respectaient les prescriptions réglementaires et les obligations de sécurité lors de la pratique de la chasse. Au cours de cette opération, six battues ont été inspectées et 25 chasseurs ont été rencontrés. Il a été constaté que tous les chasseurs étaient disciplinés et aucune infraction n’a été relevée. Les gendarmes et les chasseurs ont également discuté du projet de loi sur le délit d’alcoolémie à la chasse en débat au gouvernement. Les gendarmes se sont assurés que les obligations de sécurité concernant les armes étaient rigoureusement appliquées et que les chasseurs respectaient les prescriptions réglementaires à la pratique de la chasse, ainsi que les distances minimales par rapport aux habitations. Aucune infraction n’a été relevée chez ces 25 chasseurs qui étaient tous très disciplinés. Le précédent contrôle avait eu lieu 2 semaines auparavant.

Chasse aux sangliers en zone urbaine : une battue très contrôlée pour rassurer les habitants

le sangliers sont présents en zone urbaine

Une opération de chasse visant à réguler la population de sangliers en zone urbaine sera organisée le mardi 31 janvier de 8h à 12h à Dijon, dans les lieux dits : Parcs à Daims, En Bessey, La chauffée, La Pointe de Morgemain, Les Plantes, Combes Megdit, Combe Pirouelle. Les autorités locales prennent des mesures de sécurité pour assurer la sécurité des habitants et des chasseurs pendant l’opération. Les actions de chasse sont limitées dans le temps et l’espace pour minimiser les perturbations pour les habitants.

En zone urbaine, il est de plus en plus difficile de réguler les populations de sangliers. C’est pourquoi il est important d’organiser des chasses dans ces endroits pour maintenir un équilibre entre les populations animales et humaines. Les sangliers peuvent causer des dégâts matériels et des accidents de la route, et leur présence en ville peut également être source de nuisances pour les habitants.

Les autorités locales, comme la Ville de Dijon, Corcelles-les-Monts et Plombières-lès-Dijon, ont pris des arrêtés municipaux pour organiser des opérations de chasse de manière sécurisée. Pour la prochaine opération prévue le mardi 31 janvier, un dispositif de contrôle sera mis en place pour assurer la sécurité publique. Il y aura des restrictions de circulation et de circulation pour les piétons, les cyclistes et les cavaliers dans la zone déterminée.

Il est important de noter que ces actions de chasse sont limitées à un nombre limité de jours et de périodes de temps, et qu’elles ne sont pas autorisées pendant les vacances scolaires et les jours fériés. Cela permet de limiter les perturbations pour les habitants tout en maintenant un niveau de sécurité adéquat.

La maladie d’Aujeszky tue des chiens de chasse en Dordogne, les maîtres et chasseurs s’inquiètent

Il est triste d’apprendre que plusieurs chiens de chasse en Dordogne ont été tués par la maladie d’Aujeszky. Les résultats des analyses ont confirmé que les chiens ont été contaminés par un sanglier lors d’une chasse. Cela soulève des inquiétudes pour les chiens et leurs maîtres, ainsi que pour les chasseurs. Les services vétérinaires ont recommandé de faire vacciner les meutes pour limiter le risque de contamination, et d’éviter tout contact entre les chiens et les sangliers ou les porcs, en plus d’éviter de leur donner de la viande crue de porc ou de sanglier, et de ne pas les laisser mordre lors d’une partie de chasse. Heureusement, il n’y a pas eu d’autres suspicions depuis.

La maladie d’Aujeszky, également appelée pseudorabies ou maladie de la vérole porcine, est une maladie virale qui affecte principalement les porcs, mais qui peut également être transmise à d’autres animaux tels que les chiens, les chats, les bovins et les humains. Elle est causée par un virus appelé virus de l’herpèsvirus suidé.

Les symptômes de la maladie d’Aujeszky chez les porcs peuvent inclure de la fièvre, de la nervosité, de l’anorexie, de l’écoulement nasal et oculaire, de la toux, des convulsions et des troubles nerveux. Chez les chiens, les symptômes peuvent inclure de la fièvre, des vomissements, des diarrhées, des troubles nerveux, des crises d’épilepsie et même la mort.

La maladie d’Aujeszky est généralement transmise par contact direct avec des animaux infectés, mais elle peut également être transmise par voie aérienne ou par contact avec des aliments ou des matières fécales contaminées. Il est important de noter que les animaux infectés peuvent être porteurs du virus sans présenter de symptômes, ce qui rend la maladie difficile à détecter.

Il existe des vaccins pour protéger les porcs contre la maladie d’Aujeszky, mais il n’y a pas de vaccin pour les chiens. Pour prévenir la contamination, il est recommandé de limiter les contacts entre les chiens et les porcs, de ne pas donner de la viande crue de porc ou de sanglier aux chiens et de surveiller les symptômes chez les animaux de compagnie. Il est important de consulter un vétérinaire si vous suspectez que votre animal est infecté.

La France à nouveau menacée par la commission sur la chasse à la glue

chasse à la glue de la grive

La Commission européenne demande à la France de mettre fin aux pratiques de chasse et de capture d’oiseaux, telles que les « méthodes illégales » comme les « filets » et les « cages-pièges » pour les alouettes et les pigeons, y compris les tourterelles. Elle affirme que ces méthodes ne sont pas sélectives et sont interdites par la directive Oiseaux de 2009. En cas de non-respect, l’exécutif européen menace de saisir la Cour de Justice de l’Union européenne. La Commission européenne suggère d’autres méthodes pour capturer des alouettes et des pigeons à des fins de consommation alimentaire, telles que la chasse au fusil. Elle condamne également l’utilisation de la colle pour chasser les grives. Il est important de noter que les oiseaux capturés dans cette dernière méthode ne sont pas tués mais relâchés en fin de saison. La suite au prochain épisode…