Skip to content

Courlis cendré et barge à queue noire, leur chasse suspendue

Cela n’est une surprise pour personne, mais une nouvelle fois, le courlis cendré et la barge à queue noire ne seront pas chassés cette saison. Les deux arrêtés ont été publiés vendredi soir.

Courlis cendré et barge à queue noire une gestion incompréhensible

Depuis plusieurs années maintenant, le courlis cendré et la barge à queue noire sont des espèces sous moratoire. C’est-à-dire que la chasse de ces espèces est suspendue. Le ministère de la transition avait annoncé que « la barge à queue noire est actuellement classée « vulnérable » sur la liste rouge française et « quasi-menacée » sur la liste rouge mondiale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique- Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans et prohibe la chasse dans l’ensemble des pays signataires« .

Concernant le courlis cendré le discours est quasiment similaire. « Le courlis cendré fait l’objet d’un plan d’action international adopté par les parties signataires de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA). L’objectif global du plan d’action international est de restaurer le statut de conservation de cette espèce dans la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en la faisant passer de la catégorie « quasi-menacée » attribuée en 2007, à la catégorie : « préoccupation mineure » à l’horizon 2025. Le plan d‘action validé le 18 septembre 2019 conclut que les pays de l’aire de répartition sont d’accord pour lancer un processus de gestion adaptative au niveau international. La chasse ne pourra reprendre tant que le processus ne sera pas effectif« .

Non-avancement du plan international de gestion adaptative

Dans un premier temps, rappelons le concept de « gestion adaptative ». Il s’agit d’un concept mis en œuvre depuis une vingtaine d’années aux États-Unis et au Canada. « Adaptative management ». Depuis plusieurs années, la FNC souhaite le développer, car c’est un véritable « feu orange ». Là où il n’y a jusqu’à présent qu’un feu vert ou rouge.

Cependant en France les politiques ainsi que le Conseil d’État ne semblent pas assez modernes et audacieux pour avancer sur le sujet. Ainsi chaque années la décision de suspendre la chasse de certaines espèces est prise. Soulignant de manière injuste et incohérente le non-avancement du plan international de gestion adaptative.

« L’arrêté du 31 juillet 2019 relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020, lequel autorisait un prélèvement de 6 000 individus, a été suspendu par le Conseil d’État en août 2019. Par une décision du 17 décembre 2020, le Conseil d’État, statuant au fond, a annulé cet arrêté du 31 juillet 2019. Prenant acte de ces décisions du Conseil d’Etat, la chasse du courlis cendré en France métropolitaine est depuis suspendue (saisons cynégétiques 2020-2021 et 2021-2022). Considérant l’état de non-avancement du plan international de gestion adaptative de l’espèce, ainsi que l’état de ses populations, la chasse du courlis cendré en France métropolitaine ne peut pas être ouverte en France métropolitaine« .

Sur le même sujet :

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments