Skip to content

L’origine du lièvre à la royale

En 1661 le jeune Louis XIV annonça qu’il règnerait désormais par lui-même. Cette composition de Jan Fyt, peinte la même année, affiche un superbe lièvre, l’un des gibiers préférés du monarque. Vous découvrirez ici l’origine du lièvre à la royale.

 Un lièvre et des oiseaux – Jan Fyt (1611–1661) – Metropolitan Museum of art, NY

Doté d’un solide appétit, Louis XIV étonnait les curieux qui assistaient au “grand couvert“, repas public, symbole au quotidien du pouvoir. Le roi est capable d’engloutir “quatre assiettes pleines de soupes diverses, un faisan entier, une perdrix, une grande assiette de salade, deux grandes tranches de jambon, du mouton au jus et à l’ail, une assiette de pâtisserie, et puis encore du fruit et des œufs durs“. Le roi a aussi beaucoup souffert d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire qui provoqua la perte de nombreuses dents.

Grand amateur de viande de lièvre, le roi devenu vieux et édenté, continua pourtant à la déguster grâce aux maitres queux du palais. Bien décidés à satisfaire le royal appétit, ils lui concoctèrent un plat qu’il n’avait plus à mâcher. Ce ragoût mitonnait durant des heures, poché dans un fumet relevé de vin. Servi quasiment liquide avec une sauce liée au sang de l’animal, il pouvait être savouré à la cuillère et devint célèbre sous le nom de Lièvre à la royale.

Pour en savoir plus : https://arthist.typepad.fr/artchasse_chasscrois/2021/12/messieurs-la-viande-du-roi.html

La rédaction vous conseille :

—> Plaisirs partagés (collation de chasse du peintre Carle Van Loo)

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments