Skip to content

Les gardes champêtres mieux reconnus

Contrairement à ce qu’a pu dire un député, les gardes champêtres n’ont pas disparu. Ils viennent même d’obtenir des avancées en terme de reconnaissance et de statut.

Des avancées pour les gardes champêtres

Cela fait des années que les gardes champêtres réclamaient une véritable reconnaissance de leur statut et de leur rôle. Ils viennent d’obtenir gain de cause et cela en raison des missions de plus en plus nombreuses que les communes peuvent leur confier.

Cela se traduit par : la création et l’officialisation d’une tenue de service, une sérigraphie pour les véhicules et une carte professionnelle uniformisée. C’est quelque chose qu’ils réclamaient depuis longtemps. L’étape suivante, selon eux, est d’améliorer leur statut et donc de les identifier comme “agents de police rurale”.

Beaucoup de citadins les croyaient disparus, vestiges d’un passé révolu selon eux. Un député LREM (Thomas Rudigoz) a même déclaré : “je connaissais le garde champêtre de Spirou et Fantasio, mais je pensais que ces agents avaient disparu.” Difficile de faire plus condescendant…

Lire aussi : décret de 1994 portant statut particulier du cadre d’emplois des gardes champêtres – modification du 13 janvier 2022

Les missions et attributions du garde champêtre

Dès 900, des chroniques font mention des premiers gardes champêtres. On les appelait alors : messor, messilier, messium cusios, messaer, messarius, mésségué. Noms venant du latin messis, moisson. Il était celui qui garde les moissons. Plus tard au haut Moyen-Âge, plusieurs rois ont édicté des lois pour codifier leur rôle.

Il ne faut pas le confondre avec le policier municipal dont les tâches sont de police urbaine. L’article L-521-1 du code de la sécurité intérieure affecte le garde champêtre à la police des campagnes.

Ils ont des attributions extrêmement variées. Aujourd’hui, ils assurent les missions qui leur sont spécialement confiées par les lois et les règlements en matière de police rurale. Ils ne sont pas officiers de police judiciaire mais en ont gardé certaines prérogatives. Ils peuvent rechercher et constater par procès-verbal diverses infractions portant atteinte aux propriétés rurales, aux forêts et à l’environnement. Ils sont aussi chargés de veiller au respect des arrêtés municipaux ou préfectoraux. Ils sont compétents en matière de pêche, chasse, détérioration du domaine public, vols, conflit de voisinage, dépôts sauvages, sorties des écoles et peuvent dresser des contravention en matière de code de la route. Depuis la création du code de l’environnement, ils sont aussi chargés de veiller aux infractions relatives à ce code.

Vous trouverez toutes les informations à propos des gardes champêtres sur le site de leur fédération :

Fédération nationale des gardes champêtres communaux et intercommunaux de France.

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments