L’origine du lièvre à la royale

En 1661 le jeune Louis XIV annonça qu’il règnerait désormais par lui-même. Cette composition de Jan Fyt, peinte la même année, affiche un superbe lièvre, l’un des gibiers préférés du monarque. Vous découvrirez ici l’origine du lièvre à la royale.

 Un lièvre et des oiseaux – Jan Fyt (1611–1661) – Metropolitan Museum of art, NY

Doté d’un solide appétit, Louis XIV étonnait les curieux qui assistaient au « grand couvert« , repas public, symbole au quotidien du pouvoir. Le roi est capable d’engloutir « quatre assiettes pleines de soupes diverses, un faisan entier, une perdrix, une grande assiette de salade, deux grandes tranches de jambon, du mouton au jus et à l’ail, une assiette de pâtisserie, et puis encore du fruit et des œufs durs« . Le roi a aussi beaucoup souffert d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire qui provoqua la perte de nombreuses dents.

Grand amateur de viande de lièvre, le roi devenu vieux et édenté, continua pourtant à la déguster grâce aux maitres queux du palais. Bien décidés à satisfaire le royal appétit, ils lui concoctèrent un plat qu’il n’avait plus à mâcher. Ce ragoût mitonnait durant des heures, poché dans un fumet relevé de vin. Servi quasiment liquide avec une sauce liée au sang de l’animal, il pouvait être savouré à la cuillère et devint célèbre sous le nom de Lièvre à la royale.

Pour en savoir plus : https://arthist.typepad.fr/artchasse_chasscrois/2021/12/messieurs-la-viande-du-roi.html

La rédaction vous conseille :

—> Plaisirs partagés (collation de chasse du peintre Carle Van Loo)