Skip to content

La Wallonie envisage de refuser les permis de chasse français

Stupéfaction ! Le vice-président Wallon, Willy Borsus a lancé une démarche contre les chasseurs français afin de ne plus accorder l’équivalence du permis de chasse. Il explique que le niveau de l’examen du permis de chasser en France est bien trop faible. Humour belge ? Sait-il que l’examen du permis a pour thématique principale la sécurité. Soulignons qu’en Wallonie aucune statistique récente n’existe concernant les accidents de chasse.

La Wallonie s’attaque aux chasseurs français

Suite à l’accident de chasse dans le Cantal au mois de février, le vice-président du gouvernement Wallon, Willy Borsus lance une offensive à l’encontre des chasseurs français. En effet, celui-ci souhaite interdire aux détenteurs du permis de chasse français, d’obtenir leur équivalent belge. Justifiant cette démarche par le soi-disant “faible niveau” de l’examen du permis de chasser. Il faut savoir que ce monsieur Borsus est dans un gouvernement qui a fait alliance avec les Écolo belges pour arriver au pouvoir en Wallonie. Ceci explique peut-être cela…

Rappelons-lui que l’examen a pour thème principale la sécurité. Que pour l’année 2021, 80 accidents ont eu lieu dont 7 mortels pour 1 100 000 pratiquants. Ce qui en fait la pratique sportive la moins accidentogène en France. Depuis 20 ans, sur le territoire national, les accidents ont drastiquement diminué. Cela grâce à la formation des chasseurs, de l’examen du permis et à l’accompagnent proposé par les FDC.  En France, l’office français de la biodiversité est intraitable sur la sécurité. C’est ainsi que sont notamment enseignés et évalués :

  • les manipulations des armes ;
  • la matérialisation de l’angle des 30° et son respect lors des manipulations et des tirs ;
  • le port de l’arme en poste ou en déplacement ;
  • la prise en compte permanente de l’environnement (vérification de la présence de véhicules, routes habitations ou usagers de la nature).

De plus “l’examen du permis de chasser prévoit l’élimination de tout candidat ne maîtrisant pas les règles élémentaires de sécurité ou de manipulation des armes”.

Lire aussi : Bilan des accidents et formation du permis

En Belgique les données des accidents sont rares

En Belgique, les statistiques concernant les accidents de chasse sont rares et difficiles à trouver. Les derniers chiffres parus datent de 2015. L’ancien ministre wallon de l’Agriculture et de la Ruralité, René Collin déclarait, que 35 cas d’accidents de chasse s’étaient produits et que dans seulement 5 cas, la cause est un éclat de balle. Soulignons qu’il y a aujourd’hui 18 330 chasseurs en Belgique. Le taux reste donc élevé. Cependant Benoît Petit, président du Royal Saint-Hubert Club de Belgique déclare “nous n’avons pas de chiffres officiels sur les accidents de chasse. La chasse étant une pratique sportive, les incidents lors des battues sont des incidents dans un cadre privé. Donc les organisateurs ne préviennent pas forcément qu’il y a eu un incident”. Un témoignage qui en dit long.

Sur le même sujet :

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments