La Wallonie envisage de refuser les permis de chasse français

Stupéfaction ! Le vice-président Wallon, Willy Borsus a lancé une démarche contre les chasseurs français afin de ne plus accorder l’équivalence du permis de chasse. Il explique que le niveau de l’examen du permis de chasser en France est bien trop faible. Humour belge ? Sait-il que l’examen du permis a pour thématique principale la sécurité. Soulignons qu’en Wallonie aucune statistique récente n’existe concernant les accidents de chasse.

La Wallonie s’attaque aux chasseurs français

Suite à l’accident de chasse dans le Cantal au mois de février, le vice-président du gouvernement Wallon, Willy Borsus lance une offensive à l’encontre des chasseurs français. En effet, celui-ci souhaite interdire aux détenteurs du permis de chasse français, d’obtenir leur équivalent belge. Justifiant cette démarche par le soi-disant « faible niveau » de l’examen du permis de chasser. Il faut savoir que ce monsieur Borsus est dans un gouvernement qui a fait alliance avec les Écolo belges pour arriver au pouvoir en Wallonie. Ceci explique peut-être cela…

Rappelons-lui que l’examen a pour thème principale la sécurité. Que pour l’année 2021, 80 accidents ont eu lieu dont 7 mortels pour 1 100 000 pratiquants. Ce qui en fait la pratique sportive la moins accidentogène en France. Depuis 20 ans, sur le territoire national, les accidents ont drastiquement diminué. Cela grâce à la formation des chasseurs, de l’examen du permis et à l’accompagnent proposé par les FDC.  En France, l’office français de la biodiversité est intraitable sur la sécurité. C’est ainsi que sont notamment enseignés et évalués :

  • les manipulations des armes ;
  • la matérialisation de l’angle des 30° et son respect lors des manipulations et des tirs ;
  • le port de l’arme en poste ou en déplacement ;
  • la prise en compte permanente de l’environnement (vérification de la présence de véhicules, routes habitations ou usagers de la nature).

De plus « l’examen du permis de chasser prévoit l’élimination de tout candidat ne maîtrisant pas les règles élémentaires de sécurité ou de manipulation des armes ».

Lire aussi : Bilan des accidents et formation du permis

En Belgique les données des accidents sont rares

En Belgique, les statistiques concernant les accidents de chasse sont rares et difficiles à trouver. Les derniers chiffres parus datent de 2015. L’ancien ministre wallon de l’Agriculture et de la Ruralité, René Collin déclarait, que 35 cas d’accidents de chasse s’étaient produits et que dans seulement 5 cas, la cause est un éclat de balle. Soulignons qu’il y a aujourd’hui 18 330 chasseurs en Belgique. Le taux reste donc élevé. Cependant Benoît Petit, président du Royal Saint-Hubert Club de Belgique déclare « nous n’avons pas de chiffres officiels sur les accidents de chasse. La chasse étant une pratique sportive, les incidents lors des battues sont des incidents dans un cadre privé. Donc les organisateurs ne préviennent pas forcément qu’il y a eu un incident ». Un témoignage qui en dit long.

Sur le même sujet :

PPA – Les forestiers autorisés à travailler dans la zone touchée

PPA – La situation s’améliore en Belgique

Ces derniéres semaines nous parlons facilement de Covid-19, cela rappel aussi la PPA chez nos voisins belges qui ont tentés et qui tentent toujours de stopper la propagation de cette maladie mortelle pour les sangliers.

Cela va bien mieux en Belgique La ministre wallonne de l’environnement, de la nature et de la forêt, Céline Tellier, a signé, mardi, un arrêté ministériel permettant la reprise des travaux forestiers et de l’exploitation forestière, sous conditions, dans la zone infectée par la Peste Porcine Africaine. Cet arrêté est entré en vigueur jeudi 26 Mars.

« Cette décision, prise en concertation avec le comité stratégique PPA, se base sur le rapport du Comité scientifique auprès de l’Afsca. Elle répond aux demandes du secteur forestier reçu le 20 février par le gouvernement wallon », précise la ministre. « La reprise d’activité ira de pair avec la poursuite des travaux de prospection des cadavres de sangliers et des actions de dépopulation comme les tirs de nuit et les pièges, dans la zone. »

Peste Porcine Africaine : La clôture agrandie

La peste porcine africaine continue son chemin.

Depuis septembre 2018, tout est mis en oeuvre pour limiter la propagation de la peste porcine africaine en Belgique . Le risque étant la propagation de cette maladie à travers tout le territoire Belge, mais aussi le territoire français et du Luxembourg .

Pour limiter le risque, la Belgique a clôturé la zone affectée en construisant une clôture gigantesque de  112 kilomètres de long pour un coût de 5,2 millions d’ euros.

Mais devant le risque grandissant de la propagation de la PPA, un tronçon complémentaire de près de 14 km va être réalisé entre Pure et Villers-Cernay, à l’est de Sedan.

Pour la direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et des forêts (Draaf) du Grand Est, « la guerre contre la peste porcine africaine n’est pas gagnée et la Belgique reste en phase épidémique, avec une possible recrudescence à l’été des mortalités en zone noyau et tampon, d’autant que le taux de reproduction des sangliers a été maximal cette année »

PESTE Porcine Africaine : Battue en cours pour protéger le Luxembourg !

À la frontière entre la Belgique et le Luxembourg, une centaine de chasseurs vont mener deux battues entre jeudi 5 juillet et vendredi 6 juillet.

La propagation de la peste porcine africaine oblige les autorités compétentes à mettre en place des battues sur des secteurs bien défini comme la zone blanche.

En effet, la zone blanche doit contenir 0 sanglier afin que la peste porcine africaine ne se décale pas du lieu initialement découvert en septembre 2018.
Cette grande battue est réalisée entre Pétange et Sterpenich.

Selon RTL la batture à regrouper environ 100 chasseurs postés et 50 traqueurs.

Lors de la première battue du jeudi, 5 sanglier ont été prélevés et deux cadavres ont été découverts, ils seront analysés.

Pouvez retrouver le bilan de la peste porcine africaine de Septembre 2018 à aujourd’hui.

Peste Porcine Africaine, les recherches continuent.

Depuis le mois de septembre 2018, la peste porcine est arrivée en Belgique . Depuis cette date, tout est mis en oeuvre pour limiter la propagation de maladie. Heureusement, le foyer de peste porcine africaine a été cantonné sur une partie de la Belgique . Même si les chiffres sont impressionnants ils sont réalisés sur un secteur bien défini de Belgique .

En effet, la peste porcine africaine se transmet de sangliers en sanglier et du sanglier aux porcs. Cette maladie très virulente tue les animaux en quelques jours. Actuellement, aucun vaccin n’est disponible pour endiguer sa progression.

Sur de nombreux territoires belges et frontaliers, la recherche de cadavres de sangliers continue.

Si un sanglier porteur de la peste porcine africaine meurt en forêt et que le cadavre n’est pas retrouvé, il est potentiellement contaminant pendant un an . Pour montrer toutes les étendues des recherches nous sommes procuré la vidéo du service public de Wallonie et plus particulièrement du forestier Maxime Malemprè.

Dans ce documentaire, il nous montre ses recherches sur le terrain.

Les laies ne seront plus protégées par les chasseurs ?

En Belgique l’idée de tirer les laies meneuses et les laies de manière générale à l’air de devenir une priorité pour le ministre chargé de l’agriculture , de la nature et de la forêt.

En Wallonie les sangliers n’auront qu’à bien se tenir.

Habituellement les laies sont protégées par les chasseurs, car elle joue un rôle-clé dans une compagnie.

Mais avec la prolifération de cette espèce, certaines mesures doivent être prises.

Certains départements français où les sangliers sont abondants il est déjà conseillé de les préleve.

Cette vive incitation à les abattre en masse découle clairement d’un projet d’arrêté que le ministre René Collin, en charge de l’Agriculture, de la Nature et de la Forêt, vient de rédiger. Ce texte interdit «  toute forme de restriction de prélèvement sur l’espèce sanglier, quelles que soient les catégories d’âge et de sexe et ce, tout particulièrement vis-à-vis des femelles reproductrices.  »

Certains départements français où les sangliers sont abondants il est déjà conseillé de les préleve.

Chasse du Grand Gibier en Belgique !

Chasse avec Caméras lors de parties de chasse aux Grands Gibiers en Belgique !

 

Lors de cette magnifique partie de chasse, les animaux sont de sorties ! on y trouve cerfs, biches , chevreuils et sangliers. Un rêve pour tout chasseur de participer une fois à un instant comme celui que nous vivons dans cette vidéo. Les caméras à la chasse servent à immortaliser les moments forts de notre passion.

 

Vous pouvez dés à présent reproduire la même chose. Notre site internet propose un maximum de produits dédié à votre activité « La chasse »  !

 

Voici le lien pour les packs de Chasse de nos 5 Grandes Marques

Le lien de notre meilleurs ventes pour la chasse : Pack Complet de Chasse drift Ghost S 

Et voici l’univers complet de la chasse chez Natur’ActionSport ! : https://boutique.naturactionsport.fr/fr/content/6-camera-embarquee-chasse

Pour de nouvelles vidéos rendez vous sur notre chaine Youtube et abonnés vous !

 

Rejoigniez nous sur notre page Facebook !

facebook