Skip to content

En appel, des peines décevantes pour les menaces de mort envers Willy Schraen.

Les harceleurs vont se sentir encouragés par ce récent jugement en appel. Ces personnes, sans grand courage, derrière leur écran, menacent de mort, intimident et insultent. Ainsi, suite aux menaces de mort à l’encontre de Willy Schraen, huit personnes ont été jugées en appel pour menaces de mort. Pour rappel, les menaces ont été publiées sur les réseaux sociaux après une interview de Willy Schraen.

Des stages de citoyennetés pour menaces de mort

Les huit internautes ayant menacé le patron des chasseurs ont été jugés en appel. Ces personnes n’ont été condamnées qu’à des stages de citoyenneté par le tribunal de Douai ce lundi 30 août. Des peines bien plus légères qu’en première instance lors du procès à Saint-Omer en 2020. En effet, certains prévenus avait été condamnés à des amendes allant de 300 à 820 euros pour préjudice moral.

Un jugement décevant

Pour l’avocat de Willy Schraen, il s’agit d’un jugement « décevant ». Maître Delcourt-Poudenx estime qu’il s’agit du même environnement que l’affaire Milla et ne comprends pas les décisions prises. Pour lui, il y a « deux poids deux mesures, selon qu’on est une jeune fille de 19 ans ou qu’on est le représentant des chasseurs. Est-ce que cela veut dire qu’on est moins défendu ? Que c’est plus légitime de vous attaquer ? C’est très troublant » glisse-t-il à la sortie du procès. Des peines différentes auraient pu calmer certains comportements et certaines personnes. Malheureusement, avec un pauvre petit stage de citoyenneté, certains vont se sentir encouragés à recommencer. La haine sur internet a donc de beaux jours devant elle. D’ailleurs un « célèbre naturaliste » l’a bien compris, lui qui a jeté un jeune garçon en pâture sur les réseaux sachant très bien ce qu’il allait se passer.

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments