Skip to content

En Lozère une meute de loup attaque des bovins

Au mois de juillet, des attaques de loups sur des brebis ont eu lieu sur le secteur du causse de Sauveterre. Aujourd’hui, sur la commune de Fraissinet-de-Lozère, le loup s’en prend aux bovins. Face à ces attaques, des éleveurs du département, dépités, crient leur colère, affirmant que la cohabitation avec le prédateur est impossible et que l’État se doit d’agir rapidement.

Élevage et loup, cohabitation impossible

Christophe Durand, éleveur de vaches Aubrac a retrouvé vendredi, son troupeau mélangé à celui de son voisin. Barbelés arrachés, clôtures forcées, l’éleveur a rapidement compris que son troupeau avait été victime d’une grosse frayeur. Après ce premier constat, l’homme fait une macabre découverte. Dans le pré, deux veaux et une vache ont été tués.

Pour ces éleveurs aucun doute. Le loup est une nouvelle fois responsable de ces attaques. Le loup ? Les loups, car oui, pour les deux hommes il ne serait pas seul. “Cet animal s’est déjà attaqué à un veau naissant ou à une vache qui vient de mettre bas mais là, on parle d’animaux qui pèsent entre 250 et 300 kilos pour les veaux. C’est une meute, pour nous ça ne fait pas de doute“. Les animaux attaqués au cou possèdent les traces de crocs. Pour analyser et confirmer les dires des deux éleveurs, les agents du parc sont venus réaliser des prélèvements. Agacés, les deux hommes espèrent que l’État prendra ses responsabilités et agira de manière intelligente. Aujourd’hui le loup engendre de gros problèmes chez les éleveurs. Ces cris d’alarme de plus en plus nombreux ne sont pas écoutés par les autorités. La politique du ministère de la transition écologique est clairement en faveur du retour des grands prédateurs et les organismes d’État comme l’OFB sont de bonnes courroies de transmission de cette politique.

ANNONCES

Les dernières actualités

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments