Skip to content

Un été au brocard mais à l’arc !


Quand nous demandons à Heston Benstead de nous raconter ce qu’il recherche en suivant son frère partout il a que de bonnes raisons :

Quand je me retrouve à la place du cameraman qui suit le chasseur je n’ai qu’un seul but, celui de capter l’ambiance, les paysages et surtout l’action qui immortalisera la finalité de la passion de mon frère aîné.

Je sais que mon caméscope me permettra d’avoir une image stabilisée, que mes batteries sont pleines et que mon frère m’a appris depuis mon plus jeune âge à me déplacer sans bruit, mais j’ai toujours ce doute…celui de ne pas cadrer l’action, de ne pas pouvoir filmer le tir, voire de ne pas appuyer sur le bouton « rec. » au bon moment.

Quand un animal approche et que mon regard reste fixé sur l’écran d’enregistrement, je ne sais pas quand mon frère va décocher, je ne sais pas s’il va pouvoir et à ce moment-là mon cœur se met à battre de plus en plus fort jusqu’au moment fatidique.

En suivant Errol, je partage le froid, l’humidité et la chaleur de mon Sud-Ouest natal.

Je peux rester planté debout au bord d’une haie sans bouger une heure durant, attendant qu’un animal approche et bien que cela ne soit sûrement pas comparable, je partage aussi le tir et l’action de chasse de façon très intense.

Quand mon but est de filmer autant un tout, que l’instant parfois très court d’un tir, celui de mon frère est de prélever un animal et pour ça, je dois pouvoir transmettre tout ce que mon frère fait pour l’aboutissement de sa passion sans qu’il ait l’impression que je le suis.

Je dois vous faire voir ce qu’il voit.

 

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments