Les chardonnerets victimes d’un trafic lucratif.

Un oiseau très recherché

Le chardonneret est une espèce d’oiseau dont la population est aujourd’hui fragile, il est très recherché par certains amateurs pour la beauté de son chant et de son plumage. En France, sa population aurait chuté de 50% en dix ans, un déclin plus que brutal, aggravé notamment par la pratique du braconnage. Face à ce constat l’Agence européenne de l’environnement tire la sonnette d’alarme. Pour lutter contre cette disparition, des agents de l’office français de la biodiversité traquent les braconniers amateurs du fameux passereau.

Lutte contre le trafic, mission impossible ?

La police de l’environnement traque depuis des années les tendeurs. De qui s’agit-il ? Ce sont ceux qui capturent et détiennent les oiseaux protégés comme le chardonneret. Ces individus commercialisent le fameux oiseau.

Un reportage à retrouver sur France TV

 » C’est un procédé très lucratif, les prix peuvent valoir de 100 à 300 euros. Mais un chardonneret albinos peut valoir jusqu’à mille euros pièce. « 

Les agents chargés de cette lutte sont confrontés à des individus très éloignés de l’image traditionnelle du braconnier. Nous sommes loin de Raboliot. Un reportage du Monde de 2016 parlait d’un trafic organisé par des gens aussi impliqués dans le trafic de stupéfiants et d’armes qui se diversifient dans ce secteur qui est lucratif mais où les peines encourues sont bien moins importantes.

Un homme connu sous le nom « Le Belge » a été arrêté il y a quelques années pour trafic de chardonnerets. La police a retrouvé chez lui 200 oiseaux et il les faisait se reproduire. Le trafic lui rapportait entre 80 000 et 100 000 euros par an.

Le trafic est international, en Algérie et au Maroc, les chardonnerets ont presque disparus. À Marseille, les dealers ne vendent pas que la drogue mais aussi les oiseaux : «C’est un trafic très rémunérateur, quasi invisible et très peu poursuivi, car ce n’est pas dans notre cœur de métier », a expliqué un policier

Une action écologique et respectueuse menée par la Fédération des Chasseurs du Calvados

La préservation de la biodiversité, les aménagements d’espaces naturels sont des enjeux majeurs pour les fédérations départementales des chasseurs. Acteurs de la biodiversité locale et des espaces naturels, les FDC s’investissent énormément et les chasseurs aussi afin de protéger et sauvegarder milieux et espèces.

Mise en eau du marais de St Samson

Jeudi, la Fédération des Chasseurs du Calvados a partagé sur sa page Facebook, la mise en eau du marais de St Samson. Cette action écologique est primordiale pour la préservation et la gestion de ce milieu.

https://www.facebook.com/727642920604056/videos/2762099860669623/

En accompagnement de cette vidéo, une texte technique et scientifique vient soutenir et expliquer l’action menée par la FDC 14.
Ce texte très pédagogique permet d’ouvrir les yeux sur les actions entreprises par la communauté cynégétiques.  » Pourquoi la réserve est mise en eau a partir du 15 octobre ?

1) c ‘est une réserve hivernale, une aire de repos pour les espèces migratrices , limicoles et anatidés ( canards de surface)
Ces espèces ont besoin d’étendues d’eau peu profondes afin de se nourrir , insectes , mollusques et graines .
2) le marais doit rester dans sa configuration d’origine , le fauchage ( graines au sols )et le pâturage ( couche organique )sont essentiels pour la richesse de la biodiversité.
Cette richesse contribue à l’apport de nourriture des espèces migratrices pendant le froid .
L’activité agricole qui est capitale , s’exerce évidement 6 mois de l’année et ce jusqu’au 15 octobre minimum .
Des mises à disposition ont été conclues avec les exploitants de la réserve et nous ne pouvons y déroger .
3) Si la réserve était donc plus profonde et en eau toute l’année , nous aurions principalement comme le lac de pont-l’évêque, des espèces de canards plongeurs … adieu donc ces vols de sarcelles
4) il y a 30 ans, un essai de mise en eau au 15 septembre a été tenté .
Ce fut un échec , l’herbe ayant poussé au dessus de l’eau , le résultat fut un champ d’herbe beaucoup moins accueillant.
A moins de trouver des volontaires munis de bottes pour faucarder et ramasser l’herbe sur 120 hectares ?
Cette année , considérant le réchauffement climatique , la poussée de végétation est très tardive ce qui va nous poser quelques soucis .
Il faudra donc trouver pour l’année prochaine des solutions plus adaptées ( bétail sur place plus longtemps? )
Voici donc quelques explications pour cette mise en eau que certains trouvent trop tardives .
Les des-serveurs et les gestionnaires de gabions connaissent ces problèmes mieux que personne. »

Comment éviter les collisions avec la faune sauvage.

Dans le département du Tarn lundi matin, une conductrice a été blessée lors d’une collision avec des sangliers. Nous le savons, les populations de sangliers sont croissantes ce qui augmente, d’année en année, les accidents de la route avec la faune sauvage. Le conseil si vous en croisez un ?

Freiner et ne pas dévier de trajectoire

Une collision peut donc arriver à tous. Et cela est plus fréquent qu’on ne le croit. Comment faut-il réagir si l’on croise un animal sur notre route ? Grégor Raymondis directeur du circuit d’Albi explique la ligne de conduite à avoir en plus de garder son calme  » La meilleure attitude est de garder le volant droit et de freiner le plus fort possible. Il faut baisser la vitesse au plus vite. Et faire confiance au véhicule. Et tant pis, quitte à rencontrer un obstacle, le faire avec le volant droit pour ne pas partir dans le décor. « 

Les collisions de plus en plus nombreuses

Ces accidents sont récurrents. Sur l’A68, selon les chiffres de la fédération départementale des chasseurs du Tarn, l’année dernière il y aurait eu une dizaine de collision avec les sangliers. Pourtant, chaque année, pas moins de 300 000 euros sont investis dans la sécurisation de ce tronçon de route afin de limiter et même empêcher le passage des animaux sauvages. Ce programme de sécurisation a vu le jour il y a 6 ans, aujourd’hui il reste seulement quelques zones encore non sécurisées.

Le sanglier, une croissance des populations exceptionnelle

L’espèce voit sa population augmenter partout en France. La raison ? Le changement climatique, le dérèglement de la reproduction et une alimentation omniprésente. Dans la zone Midi-Pyrénées, l’augmentation la plus forte a été notée dans le Gers, ou encore les Hautes-Pyrénées. Mais le président de la fédération de la chasse du Tarn, David Eymard, prévient sur France Bleu   » Il y a des zones plus larges qui sont en broussailles autour des infrastructures routières où les sangliers se développent. Mais c’est aussi le cas dans les zones périurbaines. Là où l’habitat est un peu lâche.  Cela a été le cas autour de Castres, notamment autour du golf. Mais on se rend compte que partout où il y a des zones qui s’enffrichent, elles deviennent des zones potentiellement favorables pour les animaux sauvages. » 

Vidéo du prélèvement d’une vie

La chasse à l’approche offre des scènes fantastiques, cette pratique permet l’observation et la préservation des populations sur un territoire. Le but premier de l’approche n’est pas forcément de faire le plus beau des trophées. Observer et prélever les animaux déficients, malades est la priorité pour préserver la qualité du cheptel.

Le brocard d’une vie

C’est l’histoire d’un belge à la chasse dans la douce France. Par cette vidéo, Sam Neyt révèle une rencontre rare. Une rencontre si exceptionnelle qu’elle marquera à jamais sa vie de chasseur. Une chasse immortalisée qui nous permet à tous, aujourd’hui de découvrir l’un des plus beaux trophées de France !

 

La gendarmerie installe des sifflets anti-gibier sur ses véhicules dans la Manche.

La gendarmerie de la Manche, consciente de l’augmentation des collisions entre faune sauvage et véhicules a décidé d’équiper ses véhicules de sifflets dits « anti-gibiers ».

Les collisions sont en nette augmentation ces derniers temps, de plus, les départs en vacances ne vont pas arranger les choses.

Le groupement de la Manche équipe ses véhicules afin de limiter les collisions

La Gendarmerie de la Manche a annoncé vendredi l’équipement de tous ses véhicules, de sifflets anti-gibier.
Comme expliqué sur leur publication, face à la recrudescence des collisions avec les animaux sauvages, celle-ci a décidé d’équiper ses véhicules pour limiter « la casse ». Ces sifflets à ultrasons permettront de limiter les collisions. Il faut souligner que depuis le début de l’année, 4 incidents sont à déplorer d’autant que la période de confinement à laissé champ libre à la faune.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les ultrasons sont perceptibles dès lors que le véhicule équipé atteint les 50 km/h. Aujourd’hui, n’en déplaise aux sceptiques, les départements qui l’on adopté, comme la Seine-Maritime et l’Eure, constatent une vraie efficacité du dispositif utilisé.

Cuisinons avec la FDC de l’Aveyron

La cuisine fait partie intégrante de la chasse. Ici, au travers d’une vidéo, la fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron propose des conseils pour bien préparer un cuissot de sanglier et ainsi pouvoir le faire sécher.

Bonne dégustation à tous !

https://www.facebook.com/1961118863915113/videos/726594537865639/

Bêtise et mensonges, quand Richard sur Terre répond à Nagui

La caricature du président de la FNC commise par un individu à haut pouvoir médiatique a choqué bien au delà du monde cynégétique.

Ce comportement arrogant et odieux est bien défini par deux mots dont voici la définition tirée du dictionnaire :

  • Discrimination : fait de distinguer et de traiter différemment (le plus souvent plus mal) quelqu’un ou un groupe par rapport au reste de la collectivité ou par rapport à une autre personne.
  • Mépris : sentiment par lequel on considère quelqu’un comme indigne d’estime.

Ce qui s’est passé cette semaine sur la chaîne publique est tout simplement inacceptable et cela a poussé l’excellent Richard sur Terre à répondre à ce comportement par une vidéo calme, réfléchie offrant un discours de choix face à un détracteur vide d’argument, seulement gonflé de sa propre suffisance.

La société aseptisée nourrie de bien pensance molle dans laquelle nous vivons, force chaque jour, le monde cynégétique à devoir répondre à des attaques de plus en plus indignes.
Comme c’est si bien dit dans la vidéo : “ Vous êtes renfermé dans la vague représentation d’un monde dont vous ignorez tout”.

Vous pouvez retrouver Richard sur Terre tous les jeudis à partir de 18h dans l’Émission Chasse ou sur sa chaîne YouTube.

LIVE 20h: Chasse à l’arc en France et en Belgique

Rejoignez-nous pour un live spécial chasse à l’arc à 20h ce mardi 7 avril.

1: chasse à l’arc en France par Enzo Catalfamo

2.Chasse à l’arc a l’étranger par Marc Besse
Intervenant Jean Galoppin pour la Belgique et répond aux questions diverses.

10 minutes par sujet environ .

Durée du direct 45 minutes

 

Prélèvement d’un sanglier à l’arc !

F&S chasse  est une chaîne youtube consacrée à la chasse et plus particulièrement la chasse aux grands gibiers..

Aujourd’hui nous allons pouvoir le féliciter d’un beau prélèvement d’un sanglier à l’arc.