Skip to content

L’outarde gagne son combat judiciaire

Le tribunal correctionnel de Nîmes a condamné ce mercredi après-midi, la structure qui gère et supervise le chantier du contournement TGV. La société a été condamnée à 7 000 euros d’amende dont 3 000 avec sursis pour atteinte à une espèce protégée à savoir l’outarde canepetière. Un oiseau qui niche souvent sur les terres des Costières.

En 2013, en période de nidification, les ouvriers travaillant sur la nouvelle ligne TGV avaient coupé l’herbe et défriché plusieurs zones à Nîmes, Beauvoisin et Bernis obligeant l’espèce protégée en France mais aussi en Europe à trouver d’autres espaces. Deux associations de protection des animaux recevront chacune 3 000 euros de dommages et intérêts.

 

 

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments