Skip to content

Les jeunes avec Macron présentent un programme anti-chasse

Les présidentielles approchent et le nouveau patron des Jeunes avec Macron (JAM) vient de présenter les propositions de ce mouvement. Figurent en bonne place des mesures que l’on pourrait qualifier d’anti-chasse.

Des propositions ou des provocations ?

Ambroise Méjean, le nouveau président des JAM vient de présenter les propositions de son mouvement. Il entend qu’elles soient prises en compte par le candidat lors de la campagne. Laissons de côté celle qui souhaite la légalisation du cannabis et intéressons-nous à celles qui concernent la chasse. Ce n’est pas une surprise, les mesures envisagées par ce mouvement avaient déjà été dévoilées lors d’un entretien à l’Express le 19 novembre dernier. Elles semblent sortir tout droit de chez Loïc Dombreval et de ses amis. Le « bien-être » animal sera au coeur de la campagne selon le jeune homme. Il propose donc les mesures suivantes :

  • Interdiction de la chasse à courre
  • Interdiction des lâchers de gibier
  • Obtention obligatoire d’un certificat d’aptitude à la chasse tous les 10 ans

Une vision surprenante de la chasse

Pour Ambroise Méjean, l’objectif de la chasse se limite à la régulation. Il le dit dans l’Express : « il faut rappeler que l’objectif de la chasse est la régulation de gibier. » Voici quelqu’un qui sait tout de la chasse… Il continue dans cet entretien de parler de chasse : « Il faut interdire la chasse à courre. C’est une pratique moyenâgeuse et barbare où il n’y a aucune volonté de réguler une espèce mais un simple plaisir malsain et déplacé d’une ultraminorité. » Les dizaines de milliers d’amoureux de la vénerie seront ravis de savoir qu’ils sont une « ultraminorité » adepte de « plaisirs malsains ».

Plus loin, il s’attaque au président de la FNC, Willy Schraen dont il juge les propos « indécents ». Il déforme même les déclarations du président de la FNC en lui faisant dire que « La seule passion des chasseurs est de tuer par plaisir. » Ce n’est pas du tout ce qu’a dit Willy Schraen. Il a dit que la régulation n’était pas le but de la chasse et que nous chassions par plaisir, pas pour réguler. En effet, la chasse est un plaisir et une passion. Ce qui est indécent mon petit Ambroise, c’est de déformer les propos de quelqu’un. Ce qui est indécent c’est de n’avoir comme propositions que celles soufflées par certains députés et de les présenter comme siennes. Ce qui est indécent, c’est de se faire le relais du parti animaliste qui défend les thèses sulfureuses de Peter Singer.

Sur le même sujet :

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments