Skip to content

Comptage des coqs chanteurs dans la Sarthe

Sur certains territoires de chasse, la gestion du petit gibier, c’est toute l’année. A Bouloire, dans la Sarthe, les coqs faisans chanteurs ont été recensés. Cette opération cynégétique s’est faite sous la houlette d’un technicien de la fédération départementale des chasseurs.

Comptage et suivi de l’espèce

Les comptages mis en place permettent de suivre et de gérer les populations de faisans. Ainsi, dans trois communes du Pays birulien, dans la Sarthe, en collaboration avec le Groupement d’intérêt cynégétique local, un comptage a eu lieu. Cette opération d’envergure a permis de rassembler chasseurs et non-chasseurs. L’opération s’est déroulée en fin de journée, en effet, “le faisan est un animal territorial. Il chante en fin de journée. Ce sont ces chants qu’il va falloir écouter pour déterminer sa position” explique le technicien de la FDC72. Ainsi, pour entendre le chant du coq faisan il faut se promener, écouter et les observations avec précision.

Lire aussi : Les couples de perdrix en hausse dans l’Aube

Déroulé de l’opération

Après les explications, les binômes se voient équipés de cartes et de fiches afin de récupérer les données et les secteurs sont attribués. L’opération a duré deux heures. “L’idée est de connaître le nombre de reproducteurs par commune. Chaque binôme a un secteur de 60 à 100 hectares à couvrir, avec une carte délimitée de son territoire. Il s’agit d’écouter les coqs faisans chanteurs. De noter le point d’écoute sur la feuille de saisie et l’heure, sans oublier l’endroit sur la carte. Mais aussi indiquer ceux qui ont été vus, et si le coq est accompagné de femelles” explique le technicien.

Ces comptages sont d’une importance cruciale. En effet, une fois que chaque GIC du département communique ses données et les effectifs recensés, le plan de chasse en découlera. “En commission départementale, nous pourrons observer les différentes variations par territoires afin de définir les futurs plans de chasse” souligne Michel Valla. Une gestion qui porte ses fruits et qui permet à terme, d’obtenir des oiseaux sauvages de qualité.

Sur le même sujet :

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments