Zone 300 vous offre 3 jours gratuits !

Zone 300, la chaîne de chasse et pêche vous offre trois jours de visionnage gratuits pendant les fêtes. L’opération commence aujourd’hui 18 décembre.

A retrouver en cliquant sur le lien suivant : https://www.zone300.com/

Des centaines de films de chasse et de pêche à regarder sur tous vos supports :

  • smartphones ;
  • tablettes ;
  • TV ;
  • ordinateurs ;
  • consoles de jeux.
 Intégralité du catalogue Zone300
 Films en HD sur tous vos écrans
 Sans engagement, sans publicité
 Aucun frais ne vous sera facturé avant la fin de la période d’essai
 

 

Peaceful France en Périgord. Une adresse qui devrait ravir les chasseurs !

Il y a quelques destinations incontournables pour le chasseurs, le Périgord en est une et pour bien des raisons ! Terre de chasse séculaire et de gastronomie renommée, le Périgord mérite un séjour de chasse qu’il faut un peu prolonger pour bien profiter de cette superbe région.

Le paysage vallonné, coupé par quelques beaux cours d’eau comme la Dordogne et la Vézère est un mélange harmonieux de belles forêts de feuillus et de bocages car c’est aussi une région d’élevage. Ceci en fait un biotope parfait pour tous les types de chasse, battues et approche au grand gibier ; quant au petit gibier, il est aussi présent en nombre.

Le chasseur pourra, après sa journée profiter d’une gastronomie remarquable que ce soit dans des grandes tables de renom ou des petites auberges de village où l’accueil est toujours souriant et où l’on se régale de vrais produits d’un terroir riche. Evidemment on pense tout de suite aux truffes et au foie gras mais il ne faut pas oublier les fraises du Périgord, les confits, terrines, cèpes et c’est aussi la plus importantes région de production de noix en France.

On ne peut ignorer le passé historique de ce comté créé par Charlemagne, tout est fait pour nous le rappeler, superbes châteaux médiévaux ou renaissance, demeures seigneuriales, églises et chapelles même les fermes et simples habitations sont des témoins de cette si belle architecture.

Une adresse à recommander !

Si vous êtes convaincu par ce plaidoyer en faveur du Périgord et que vous préparez votre séjour, une adresse est à recommander tout particulièrement. Il s’agir du domaine de Leygue, situé près de Lalinde et de la vallée de la Dordogne. Cet endroit qui vient d’être racheté par monsieur et madame Dartois est un vrai havre de paix. Quatre petites maisons (cottages) sont à votre disposition, toutes remarquablement confortables et équipées. Vous avez aussi deux piscines, une salle de gym et tout pour rendre votre séjour agréable. De plus les hôtes sont souriants, sympathiques, pleins de bons conseils et à votre écoute.

https://www.peacefulfrance.com/

 

Les Chasseurs ont du Cœur !


Les Chasseurs ont du Coeur ?

« La 1er valeur d’un chasseur et d’avoir du coeur !

La belle histoire de l’opération « Les Chasseurs ont du cœur » a fait l’objet du tournage d’un reportage effectué par le réalisateur Eric Tournier. Ce spécialiste des documentaires sur la nature, la pêche et la chasse dont on peut régulièrement apprécier le travail à la télévision, s’est rendu fin novembre sur le Domaine National de Rambouillet et Domaine de Voisins, près de Paris, en compagnie d’une dizaine de chasseurs.

Il a ensuite suivi le parcours des faisans pris ce jour-là jusqu’à Lyon, lors de la signature de la convention entre InterProchasse et la Fédération Française des Banques Alimentaires. Son périple s’est achevé le 10 janvier lors d’un repas festif offert à Amiens à la communauté d’Emmaus.
Mêlant images saisies sur le terrain et interviews, . Tourné en format 4K assurant une exceptionnelle qualité visuelle, « Les Chasseurs ont du coeur » va permettre, selon son auteur, de donner au gibier de chasse toute la place qu’il mérite.

 

 

Repas festif Communauté de Camon (Somme)encart5

 

Parmi les 480 faisans remis par InterProchasse à la Banque Alimentaire de la Somme, 31 faisans ont été remis dans le cadre de l’opération « Les Chasseurs ont du Coeur » afin que la Communauté Emmaüs de Camon et les 31 Compagnons qui y vivent puissent fêter dignement ce début d’année au cours d’un repas festif, le Samedi 10 Janvier 2014.Précédent le repas, un apéritif avait été préparé et l’organisation interprofessionnelle de la filière Chasse avait fait le déplacement, représenté par Jean-François Finot, son Président. Ce dernier ayant répondu favorablement à l’invitation de Babak Falahi (Président de la Communauté Emmaüs). Egalement présents pour cet événement Christian Becuwe (Président de la Banque Alimentaire de la Somme), Yves Butel et Francis Crepin (respectivement Président et Directeur de la Fédération des Chasseurs de la Somme).

C’est dans une ambiance chaleureuse et conviviale, à l’image des réunions de chasse, que se sont succédés les discours, les témoignages des Compagnons et la traditionnelle distribution de cadeaux.

 
 
 camon

 

dordogne
 
 

Dons de faisans à la Banque alimentaire de Dordogne

C’est au cours de la nouvelle opération « Les Chasseurs ont du coeur » que la Banque alimentaire de Dordogne a reçu, le vendredi 30 janvier, 150 faisans prêts à cuire. Ces faisans, offerts par InterProchasse au-delà de la période des fêtes, ont été partagés entre les Banques alimentaires de Gironde et de Dordogne.Le Président de la Banque alimentaire de Dordogne, René Le Goff a reçu les faisans en présence de Michel Amblard et Matthieu Salvaudon, Président et Directeur de la Fédération Départementale des Chasseurs de Dordogne, ainsi que Robert Gauthier, éleveur bien connu de gibiers de chasse à Cendrieux et représentant InterProchasse.

La viande est une denrée précieuse dans les collectes et le gibier possède d’exceptionnelles qualités gustatives et nutritionnelles. « Les faisans reçus ce jour sont les bienvenues car le gibier est une alimentation très prisée par nos bénéficiaires. 150 faisans offerts par InterProchasse feront le bonheur de familles dans le besoin » , s’est réjouit le Président de la Banque alimentaire, René Le Goff.

Une opération qui doit s’inscrire sur le long terme

Matthieu Salvaudon profite de cette initiative d’InterProchasse pour souligner la volonté de progresser en commun. « Le plus important pour nous est d’inscrire, précise-t-il un véritable partenariat à long terme avec la Banque alimentaire de Dordogne. Pour l’opération « Les Chasseurs ont du coeur », elle reçoit des faisans mais nous voulons, de notre côté aussi, envisager des actions récurrentes de dons de grands gibiers ».

Affaire à suivre…

Johanna Clermont part chasser les oies en Écosse.

Johanna clermont

La chasse au féminin, une révolution depuis quelques années . Elles sont de plus en plus nombreuses mais certaines sortent du lot par leurs dévouements à cette passion qu’est la chasse. Et aujourd’hui nous avons choisi de partager cette vidéo élégante de Johanna Clermont , cette chasseresse arrivée de nulle part révolutionne l’image de la chasse.  Chassant aux quatre coins de France et du Monde elle nous fait partager les moments de sa vie.  Invité par Yann Legrand guide chez Esprit-Migrateur  à chasser en écosse, où les conditions climatiques ne sont pas les plus faciles. Nous comprenons aussi à travers ce reportage de quelques minutes pourquoi la chasse aux oies est essentielle dans cette région du globe.

 

 

 

La chasse du Tétras lyre , une chasse grandiose.

La chasse du tétras lyre en montagne avec Yannick Ganioz

Yannick est un passionné de chasse difficile où il faut allier une bonne condition physique de l’homme et du chien. A ça s’ajoute une bonne connaissance de l’espèce chassé, en l’occurrence le Tétras Lyre et du territoire.

Yannick à 26ans, il habite le canton du valais dans les Alpes Suisse et profite d’un cadre exceptionnel en haute montagne pour assouvir sa passion. Il chasse le tétras lyre appelé aussi petit coq de bruyère du 16 octobre au 25 novembre accompagné de son braque français Maïko âgé de 11mois.

Yannick, comment as-tu connu la chasse ?

  • Je suis né dans une famille de chasseurs, mon grand-père et mon père m’ont initié très tôt vers l’âge de 3-4 ans. J’ai tout de suite attrapé le « virus » de la chasse.

Pourquoi avoir choisi la chasse du tétras Lyre ?

  • Cet oiseau est le roi de la montagne, il est majestueux, élégant, intelligent et se défend très bien. C’est mon grand-père passionné de chiens d’arrêts qui m’a initié à cette chasse et à ce gibier. Le milieu dans lequel nous le chassons est un paradis, entre haute montagne et champs de rhododendrons, en passant par le sommet des forêts… c’est juste une chance incroyable d’évoluer avec son compagnon à quatre pattes dans un tel milieu.

Fais-tu beaucoup de rencontre par saison ?

  • Il faut savoir que ça reste un gibier rare et fragile. Sa reproduction vari en fonction de la météo et du nombre de prédateurs. Il y a des années bonnes et d’autres un peu plus difficiles, c’est aussi ce qui fait la beauté de cette chasse. Le chien aussi fait la différence, selon son expérience. Je ne saurais donner de chiffres précis mais en moyenne sur une saison nous faisons entre 5-6 rencontres, mâles et femelles confondus.

Combien en prélève-tu par saison, quel calibre, quelle munition ?

  • Encore une fois, sans langue de bois mais cela vari beaucoup de saison en saison, il y a deux ans j’en prélevé 2 et l’année passée aucun. Le but n’étant pas le prélèvement mais le travail du chien, le tir n’est que secondaire pour ma part. Personnellement je chasse avec un Beretta cal.12 superposé avec du plomb n°5 en premier coup et du n°6 en deuxième.

As-tu une belle photo à nous proposer ?

  • Bien sûre, c’est une photo de mon tout premier tétras. Un grand moment de ma vie.

Quel est l’âge mature pour un chien en haute montagne, comment se fait le dressage ?

  • Ce gibier demande aux chiens une grande intelligence et une très bonne connaissance du biotope ainsi qu’un physique d’athlète. Si un chien est mit dès son plus jeune âge dans ce milieu il peut très vite développer des connaissances et des stratégies pour « bloquer » l’oiseau. Cela dépend beaucoup des qualités du chien et de sa passion à la chasse. Niveau dressage le plus important en montagne est le rappel et la tenue ferme des arrêts, car si le chien ne reviens pas au sifflet ou qu’il prend trop de distance on peut vite le perdre . La tenue de l’arrêt est aussi important car il faut souvent plusieurs minutes pour arriver jusqu’au chien. Sinon le dressage est identique aux autres types de chasse. Il faut un chien intelligent, endurant et bien dressé.

Quel est le matériel que tu prends durant ta journée de chasse ?

  • Des vêtements chauds, de bonnes chaussures de montagnes, un sac à dos pour y mettre le pic nic et à boire. Une paire de jumelles, des cartouches et mon fusil. Le matériel pour le chien, collier, sonnette. Il faut prendre le strict minimum en montagne.

Partages-tu ta passion avec des amis, la famille, ta femme, tes enfants ?

  • Oui, il est rare que je sois seul avec mon chien. Je suis souvent accompagné de mon grand-père et quelques fois de mes amis qui aiment voir le travail du chien. Je suis toujours ouvert à partager ma passion avec d’autres chasseurs ou non chasseurs. Je n’ai pas encore d’enfants mais j’ai déjà hâte de pouvoir transmettre mes connaissances.

Si tu avais une chose à transmettre à nos lecteurs pour tenter de les faire essayer la chasse du tétras lyre, qu’est ce que tu leur dirais ?

  • Tout d’abord, le respect et l’admiration du ce magnifique gibier. L’amour de la montagne et ne pas avoir peur de faire des efforts. C’est pour moi la plus belle chasse mais aussi, avec celle du chamois la plus difficile.

Gueuleton.fr sort une nouvelle vidéo d’une chasse à la tonne

Une nuit à la chasse aux canards & aux oies en Charente-Maritime ! Convivialité & bons vivants dans notre nouvel épisode « Terroirs de gueuletons » !

Attention cette vidéo est seulement pour les bons vivants et ce en devenir !

 

Retrouvez aussi Chasse en Palombiére 

Mais qui sont t’ils ?

 

Notre histoire

Bordeaux, les bords de Garonne, voilà où nous nous sommes rencontrés. Un Gersois, un Vosgien, un Lot-et-Garonnais. Trois amis animés par la même envie, celle de vous faire partager ces Gueuletons, ces repas conviviaux qui nous réunissent autour de notre belle cuisine française. Ce qui nous relie au plus profond de nous-même ? La passion de la gastronomie et du terroir!

La communauté

Une Communauté sur le Web
Notre site rassemble les Bons Vivants enthousiastes à l’idée de partager une même passion au sein d’une communauté à la fois virtuelle et réelle. Notre présence sur les réseaux sociaux offre à notre concept une visibilité auprès des Bons Vivants et facilite les échanges au sein de notre communauté.
Partageons nos gueuletons, notre art de vivre, nos rencontres culinaires, nos découvertes gustatives, nos bonnes adresses ! Bref, affutez vos papilles !

Nos reportages en 2cv

Cele fait plus d’un an que nous passons quelques journées chez des producteurs, éleveurs, chasseurs, pêcheurs, cuisiniers etc pour les mettre en avant dans notre websérie. Des moments conviviaux pleins de partages !

Les bars à vin

Retrouvez-nous à Agen, Royan, Pau & Nérac ! Des repaires de bons vivants pour déguster de bons produits…

Notre élevage de porc noir

Des bons cochons noirs gascons élevés en plein air pour vous proposer notre propre charcuterie !

 

Retrouvez les sur : Gueuleton.fr

Les morilles sont de sorties !

Depuis quelques semaines les morilles sont de sorties c’est le moment de prendre son panier et de se rendre en forêt.
La saison s’annonce mitigée , il va falloir maintenant de la pluie dans certaines régions de France, comme par exemple dans l’ain où nous sommes actuellement. Aprés quelques cueillettes vous rêverez de morilles et quand vous fermerez les yeux vous en verrez ! c’est ça la passion de la morille.

 

D!CI TV : Comment se passe la cueillette des… par dicitv31
 

Elisa Lohéac : Une future chasseresse qui en veut !

Élisa est une jeune future chasseresse de 20 ans habitant dans le Finistère en Bretagne. Elle ne possède pas encore son permis de chasser car pour elle sa priorité est d’avoir son permis de conduire afin de pouvoir aller à la chasse comme elle le désir ! Toutefois, cela ne l’empêche pas d’accompagner son père et ses 5 beagles !  Élisa est diplômée d’un bac professionnel de gestion des milieux naturels et de la faune et est actuellement à la recherche d’un emploi. Son rêve ? Devenir égérie ou testeuse de vêtements pour une marque de chasse ! Elle nous précise  » Le rose très peu pour moi ! Pourquoi l’associer aux filles ? Je préfère le bleu ou rester au orange pour aller à la chasse !  ».

Nous avons posés une série de question à cette futur chasseresse afin de mieux connaitre sa vision  » chasse  ».

 

Qu’est-ce que la chasse pour toi ?

 » La chasse pour moi c’est de l’oxygène vraiment ! Je me sens bien mieux dans la nature qu’en ville à marcher le long des talus à voir mes chiens travailler ou à attendre poster et également à avoir froid (et à tomber malade ensuite ) à entendre les chiens mener avec de l’adrénaline ! C’est aussi de partager les traditions les repas des anecdotes et les petites histoires de chasse. Mais aussi la régulation de la nature l’entretien des espaces, l’échange entre les cavaliers randonneurs et autres. Le partage de la nature tout simplement. J’ai été invité à aller en chasse à courre et j’ai hâte d’y retourner (peut-être à cheval !) car c’est différent des battues…  » nous confie-t-elle !

Quel est ton point de vue sur les femmes à la chasse ?

 » Nous sommes tous égaux nous avons les mêmes os ! les hommes chassent et donc les femmes aussi les hommes font le ménage et la cuisine ainsi que tout le tralala on a le droit d’avoir notre place aussi ! » nous dit-elle !  »Après je le vois sur ma page ou celles d’autres filles.. C’est comme si on n’était pas des bêtes de foire mais presque.. Genre j’ai fait un test l’autre jour j’ai mis une photo de ma chienne la petite dernière et ensuite une photo de moi avec elle et bah la différence des j’aime est presque impressionnante.. Après je vous avoue que je mets bien des j’aime parce que certains garçons sont mignons aussi donc c’est donnant donnant.. Chacun à son point de vue mais c’est presque rageant de faire une belle photo d’un renardeau et d’avoir un minimum de j’aime et d’avoir un max sur une simple tête.. Après c’est la vie..  » nous confie-t-elle sur cette nouvelle pratique en vogue !

Pour toi les mentalités évoluent-elles ?

 » Oui, dans ma société je suis bien acceptée. Je suis de nature timide je ne dis pas grand-chose mais si j’ai quelque chose à le dire on entendra ma voix.. Je sais qu’ils m’apprécient tous d’ailleurs ils sont tous très fière de moi !  » écrit-elle.  » Et aussi dans la vie de tous les jours je ne le dit pas forcément que je chasse.. Certains trouvent cela comme un genre de fantasme alors que c’est une passion comme une autre ou alors se rebute à l’idée qu’une femme chasse et tue […] Prélever je préfère ce terme certains « amis » ont carrément arrêté de me parler quand ils ont compris que la chasse était bien encrée dans ma vie ! Après comme je l’ai dit avant chacun à son point de vue.  » s’exprime la jeune femme.

Qu’aimes-tu dans la chasse ?

 » Touuut.. Les chiens les traques les belles menées l’adrénaline la nature les paysages les arbres qui changent les feuilles qui changent de couleurs toute les petites choses de la nature qu’on ne ferait pas vraiment attention en ville… Les échanges les collègues de chasse à mourir de rire avec leurs blagues.  » nous dit Élisa.

Racontes-nous un souvenir de chasse !

Alors je vais essayer de faire court… […] C’était dimanche ( 9 oct 16) on chassait le lièvre avec mon petit Daniel (on peut dire que c’est comme mon grand-père par adoption )  alors en fait on marchait le long d’un talus mon père est aller à l’intérieur d’une sorte de petit marais on a à peine marché qu’on a entendu juste un coup de fusil. Oolala comment j’ai eu peur qu’il lui soit arriver quelque chose.. On a attendu presque 5 min avant qu’il crie « ça y est c’est mon tour » anecdote l’année dernière à l’ouverture du lièvre on avait été avec Daniel et c’est lui qui avait eu le lièvre ! :p Qu’est-ce-que mon papa était fier ! Avec son sourire ! On était tous très content ! (Bon après 3 dimanches bredouille normal j’ai envie de dire mais c’est également ça la chasse rentrer les poches vides… Bon pas si vide les châtaignes commencent à tomber miam miam!) Ensuite petit moment de rigolade avec Daniel il a pris un petit bâton et à commencer à interviewer mon père j‘ai tout filmé […].

Vous pouvez suivre Élisa ici

10 idées cadeaux pour un chasseur !

Voici quelques idées de cadeaux pour un chasseur (ou une chasseresse) à l’approche de noël !

Consultez les articles en cliquant sur les images

carre-blanc

1- Une caméra embarquée !

Le cadeaux parfait pour immortaliser les souvenirs !

Modèle à retrouver en cliquant ici ou en cliquant sur l’image !

carre-blanc

2 – Des chaussons spéciales chasseur !

Pour toujours avoir les pieds au chaud en bonne compagnie avec ces chaussons sangliers !

A retrouver ici

carre-blanc

3 – Un DVD de chasse  » Au Bon Poste  »

Pour les longues soirées d’hiver

carre-blanc

4 – Une veste traqueur

Pour que les ronces ne soient plus un obstacle

carre-blanc

5 – Un casque de protection auditive

Pour prendre soin de son audition

carre-blanc

6 – Une veste de chasse polyvalente

Une petit veste bien sympathique !

carre-blanc

7 – Un Pull chasseur et fier de l’être !

Pour montrer son appartenance et sa fierté !

carre-blanc

8 – Un pack piège photographique

Un cadeau qui fera plaisir à tout le monde !

carre-blanc

9 – Une chapka !

Pour ne pas avoir froid !

carre-blanc

10 – Une paire de jumelles !

Pour avoir un œil sur ce qui nous entoure !