Skip to content

Nature morte à la viande, au gibier et aux fruits d’Alexandre Desportes

L’hiver approchant avec sa cohorte de frimas, le gibier se cuisine et s’invite volontiers pour régaler les becs salés. En accord avec le calendrier, cette appétissante nature morte annonce avec un peu d’avance les agapes de fin d’année.  

On sait qu’Alexandre-François Desportes (1661-1743) accompagnait fréquemment Louis XV à la chasse, portant un petit carnet dans lequel il exécutait des croquis de gibier mort.  Au retour, le roi sélectionnait certaines esquisses que Desportes transformait en peintures, associant souvent le gibier avec des buffets spectaculaires et des pièces de service en argent. 

Dans cette composition, il a particulièrement soigné la mise en scène des faisans, tout de blanc  vêtus. Certains reposent sous des tranches de saindoux, d’autres forment une ronde que complètent harmonieusement des poires pleines et bulbeuses à l’avant du tableau et les oranges lumineuses de l’arrière-plan.

L’abondance de cette saisissante composition n’est pas due au hasard ; elle signalait implicitement la qualité de la table et la prospérité de son commanditaire. 

Nature morte au gibier, à la viande et aux fruits – 1734 – Alexandre-François Desportes – National Gallery, Washington

Pour en savoir plus : https://arthist.typepad.fr/artchasse_chasscrois/

La nature morte avec gibier a beaucoup intéressé les peintres des 18 §ème et 19ème siècles.

Lire aussi : Une pâte et des ailes

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments