Skip to content

Les promesses du candidat Macron aux présidents de FDC

La campagne électorale est la période des promesses. Voici celles du candidat Macron aux chasseurs. C’est l’objet de la lettre envoyée aux présidents de FDC le 6 avril. Rappelons-nous cette phrase de Georges Clémenceau :“On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse.”

Un résumé des engagements contenus dans la lettre

Cette lettre envoyée aux présidents de fédérations départementales des chasseurs aborde presque tous les sujets qui font débat actuellement. C’est un programme alléchant mais

Certaines auraient pu être prises pendant le premier mandat. Pourquoi ne pas l’avoir fait ? Et pourquoi faire confiance maintenant ? N’oublions pas que le programme des Jeunes avec Macron (JAM) contient des mesures anti-chasse pleinement assumées : interdiction de la chasse à courre, interdiction des lâchers de gibier, etc, etc … D’ailleurs, la vènerie n’est absolument pas mentionnée dans ce courrier. Pourquoi ? Est-ce un oubli ou un gage donné aux JAM ? Il n’est pas fait mention non plus du fameux ministère de la ruralité. Nous avons paraît-il actuellement un secrétaire d’État à la ruralité. Il a été particulièrement discret depuis sa nomination. En fait il n’a fait parler de lui que lorsque nous avons fait remarquer qu’il était un des signataires du RIP de Hugo Clément… Quel affront pour les ruraux !

Dégâts grand gibier

“J’ai parfaitement conscience que le système instauré en 1968 a atteint ses limites.”

participation de l’État au financement des dégâts agricoles grand gibier

financement exceptionnel immédiat de l’État pour compenser la hausse actuelle des cours agricoles.

Police de la chasse

– renforcement des missions de la police de la chasse des agents de l’OFB

– renforcement des missions de police de chasse des agents des fédérations

possibilité d’extension des missions des agents fédéraux vers une police environnementale de proximité, en concertation avec les élus locaux

Gestion adaptative

relance de la gestion adaptative pour les espèces fragiles et pour les ESOD. (Il faut se rappeler que le comité de gestion adaptative n’a jamais réussi à travailler correctement tant les oppositions au sein de ce comité ont été sources de conflits).

programme de connaissance scientifique des espèces auquel les chasseurs seront associés. C’était déjà le cas et toutes les fédérations ainsi que des organismes scientifiques comme l’IMPCF ou l’ISNEA ont accumulé des sommes de données à ce sujet et qu’elles ne sont pas utilisées. D’ailleurs, où est passée la base de données de l’ex-ONCFS ? Elle n’est toujours pas disponible sur le site de l’OFB.

Chasses traditionnelles et chasse des oies

le gouvernement préparera de nouveaux arrêtés d’ouvertures des chasses traditionnelles. Cela concernera-t-il toutes les chasses traditionnelles : glu, pantes, matoles, tenderies ?

possibilité d’ouverture de la chasse à l’oie cendrée en février dans le cadre du plan de gestion européen

Chasse le week-end

pas d’interdiction de la chasse les WE et congés scolaires mais imaginer des solutions par la concertation locale

Filière venaison

engagement en faveur de la filière venaison. Sous quelle forme ? Avec quels acteurs ? Comment empêcher que des réglementations trop tatillonnes handicapent la commercialisation de la venaison ?

Instauration du délit d’entrave

adoption du délit d’entrave rural, pour la chasse et pour l’agriculture. Pourquoi ne l’avoir pas fait pendant son premier mandat ?

Sur le même sujet :

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments