Skip to content

En Isére un radar sauve les animaux et les automobilistes


Un radar qui détecte les animaux sauvages

Les automobilistes qui circulent en Isère,  peuvent compter sur un « radar » inédit capable de détecter la présence d’animaux sauvages sur le bord de la route, et de les prévenir du danger potentiel. En test dans sept zones de passages d’animaux identifiées (on parle de “corridor biologique”), ce dispositif conçu par la société Neavia repère la présence de cerfs, chevreuils, sangliers et tout autres animaux  sur le bord des routes.

Comment ? Grâce à trois caméras thermiques installées sur un mât qui sondent les bas-côtés sur 600 m de large et jusqu’à 30 m de profondeur (en médaillon sur la photo). Si la présence d’une ou plusieurs bêtes est avérée, un panneau de danger situé à proximité clignote alors immédiatement et la vitesse est réduite, ici à 70 km/h au lieu de 90 km/h. Bilan : en 2014, trois accidents auraient été enregistrés sur la zone de test… contre 70 l’année précédente ! Bref, ce détecteur de faune semble efficace. Reste à voir si le coût de l’installation (environ 40 000 € par zone) est supportable pour les collectivités locales.

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments