Skip to content

Deux groupes d’anti-chasse se sont attaqués à l’Equipage de Rivecourt

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la chasse à courre est dans l’oeil du cyclone ces temps-ci. Cette chasse pleine de  principes, de règles et de traditions est sous la menace permanente d’activistes de plus en plus virulents . Et aujourd’hui, la violence physique fait partie de leurs armes.

Dans un communiqué et cette fois bien avant la mise en avant sur les réseaux sociaux, d’une vidéo qui arrivera très prochainement. La Société de Vénerie donne des explications sur des heurts qui ont eu lieu entre l’Equipage de Rivecourt et deux groupes d’activistes anti-chasse forêt de Laigues.

Ce samedi 30 Décembre les activistes de deux groupes d’anti-chasse se sont attaqués à l’Equipage de Rivecourt en forêt de Laigues.

Présents dès le matin, ils sont cagoulés et agressifs. Insultes multiples et projectiles envoyés contre la voiture d’un suiveur provoquent l’arrivée de gendarmes immédiatement alertés. La chasse se poursuit malgré leurs débordements et multiples tentatives pour arrêter les chiens à la pibole ou en tentant de s’en emparer.

Leurs voitures frôlent cavaliers et suiveurs à vive allure au risque de provoquer un accident. Dix d’entre eux sont présents au moment où le daguet est porté bas par les chiens, et c’est à ce moment qu’un suiveur reçoit un violent coup derrière la tête. Les gendarmes exigent qu’ils enlèvent leurs cagoules, contrôlent les identités et convoquent plusieurs des activistes à la gendarmerie pour audition. Il aura fallu l’arrivée d’un renfort de 30 gendarmes en plus des 4 présents dès le matin pour ramener le calme et éviter l’accident! Bien sûr des images ont été tournées par eux, notamment au moment de la prise.

Elles seront utilisées pour servir leur cause, mais ne sont que le reflet d’un acte de chasse légal, pratiqué dans les règles et le respect des valeurs qui sont attachées à notre mode de chasse. L’équipage portera plainte pour délit d’entrave caractérisé, la Société de Vènerie s’y associera et n’en restera pas là ! Nous tiendrons les veneurs au courant des mesures et initiatives fortes que la Société de Vènerie compte prendre dès les premiers jours de l’année nouvelle pour que cesse le diktat insupportable d’une poignée d’excités qui tentent de peser sur l’opinion publique!

En ce moment, rien ne va plus dans l’univers de la chasse avec des extrémistes de plus en plus ambitieux, de plus en plus agressifs et de plus en plus irrespectueux. La pratique de la chasse à courre comme toutes autres chasse en France à une réglementation stricte et chaque équipage se donne beaucoup de mal pour garder leurs sang-froid.

 

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
AUSSEL
AUSSEL
4 années il y a

PAUVRES DEGENERES DE VIANDARS QU’ELLE NULLITÉ DE PRIMAIRE SANS CERVEAUX QUE VOUS ÊTES CAR VOUS DITES : « Cette chasse pleine de principes, de règles et de traditions  » PAUVRES ABRUTIS TUER DES BÊTES QUI DEMANDENT QU’A VIVRE C’EST LAMENTABLE DE RÉSONNEMENTS DE SÉNILITÉ HUMAINE ! ALLEZ DANS LES BANLIEUES FLINGUER LES RACAILLES LES TUEURS ET LES VIOLEURS ET LA VOUS SEREZ ENFIN UTILES A LA SOCIÉTÉ ….

trackback

[…] Nous vous avions annoncé, il y a quelques jours, que l’Office Nationale de la Forêt avait porté plainte contre 3 activistes antis-chasse. Ces 3 personnes avaient à plusieurs reprises et durant plusieurs mois, entravaient la chasse à courre dans l’Oise. […]