Skip to content

Brigitte Bardot parle des chasseurs comme « des djihadistes du monde animal… »


Une fois de plus les chasseurs sont dans le collimateur de Brigitte Bardot qui prône depuis de nombreuses années que la chasse est à bannir de ce monde , tout comme l’ensemble des activités ou les animaux sont l’essence même de ces passions.

Mais aujourd’hui dans les colonnes de Var Matin suite à sa demande rejetée par Nicolas Hulot sur l’arrêt de la chasse dans le Var à cause des  incendies elle s’indigne : « C’est même pire avec l’ouverture anticipée de la chasse en battue du sanglier qui a lieu aujourd’hui! Je suis hors de moi. On nous parle des dégâts des sangliers, mais et le feu alors!

Humainement parlant, on a pas le droit de faire ça! Comment peut-on encore tuer des animaux après tout ce qu’ils ont subi? »

« Ces fanatiques de la gâchette sont les djihadistes du monde animal… Ils me font peur. C’est dur… Mais plus que cela, j’ai mal. Je suis atteinte physiquement », poursuit-elle, le ton voilé par la tristesse.

« Je n’en peux plus de ce pays. Partout ailleurs la condition animale s’améliore sauf en France… »

Et de réserver une dernière salve au nouveau chef de l’État. « J’en ai déjà marre de ce gouvernement. Hulot est un vendu et un lâche. Il n’a pas de parole. Je suis écœurée de voir comme il retourne sa veste », achève-t-elle sans autre forme de procès.

Après le choix de Nicolas Hulot de valider le prélevement de 40 loups , nous voyons de plus en plus de discours outrés d’anciens partisans du ministre actuel. En tant que chasseur ce que nous constatons c’est que la réalité est plus forte qu’une pensée, ce qui oblige monsieur Hulot à prendre des décisions souvent « contre nature » de ses principes.

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le bon chiasseur
Le bon chiasseur
4 années il y a

Le gros benêt de N. Hulot pense qu’en laissant les chasseurs exterminer la faune sauvage, Il pourra limiter la chasse. Le combat cessera faute de victimes !
Mais dans mon bled, où il n’y plus aucun lapins, il reste un chevreuil et les 2 sangliers qui servent d’alibi pour servir chez tous les particuliers, les chasseurs achètent des poulets d’élevages industriel pour les lancer en l’air et tirer dessus. C’est vachement drôle et plus dangereux encore que les battus.
Maintenant ils sont emmerdés avec tout les jihadistes qu’y s’inscrivent en masse au permis de chasse, pour apprendre à tuer et s’armer légalement.