Skip to content

La sénatrice Christine Bonfanti-Dossat veut sanctuariser la chasse à la palombe.

C’est une annonce qui fait plaisir à tous les paloumayres du Lot-et-Garonne, la sénatrice Christine Bonfanti-Dossat interpelle la ministre afin de sanctuariser cette chasse traditionnelle. Alors que les interdictions fusent, la sénatrice tente de préserver l’histoire et la tradition de son département.

La chasse à la palombe, bientôt intouchable ?

Alors que la ministre Pompili continue d”attaquer les chasses traditionnelles, les élus locaux sont inquiets des conséquences touristiques, économiques et culturelles que cela pourrait engendrer. Ainsi, dans un courrier adressé à la ministre de la transition écologique, la sénatrice du Lot-et Garonne demande “de bien vouloir sanctuariser de façon officielle la pratique de la chasse à la palombe si répandue dans le Sud-Ouest”.

Pour la sénatrice, les décisions prises ces derniers temps sont insensées. En effet, sous la pression des association anti-chasse, comme la LPO, One Voice, l’État ne défend pas les dossiers au conseil d’État et la ministre fait passer sa détestation de la chasse pour ”des avancées pour la biodiversité”. Les défenseurs de la ruralité craignent que la chasse de la palombe subisse le même sort que la glu, les pantes, tendelles et matoles.

Une sénatrice qui connaît la ruralité

Le fameux oiseau bleu n’est nullement une espèce menacée d’extinction, souligne la sénatrice. Un tel coup qui serait porté à cette chasse traditionnelle incarnant un véritable art de vivre entraînerait une démobilisation de la majorité des chasseurs et constituerait de facto un coup d’arrêt de la chasse aux gros gibiers. Or les dégâts provoqués au sein des exploitations agricoles céréalières par les populations croissantes de sangliers et chevreuils sont exponentiels et les conséquences financières sont chaque année toujours plus importantes“.

Compte tenu du dogmatisme de Barbara Pompili, il semble difficile que la demande de la sénatrice soit prise en considération mais l’appui des politiques locaux est un véritable atout pour la préservation des chasses traditionnelles. Les manifestations prévues par les chasseurs ce week-end viendront donner de la force à ces requêtes et montrer notre opposition à politique d’interdiction menée par Madame Pompili. La ruralité se réveille et se fera entendre dans plusieurs villes de France. Soyons nombreux !

ANNONCES

Les dernières actualités

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments