Skip to content

2 Agriculteurs condamnés à replanter 4 kilomètres de haies


Une Catastrophe écologique

Deux agriculteurs père et fils installés à Bournel en Lot et Garonne. ont arraché entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2015 deux kilomètres de haies, défricher 8 hectares de bois et de bosquets dans le but unique d’avoir des parcelles homogènes.  Et cela dans le délit le plus total . En effet pour arracher les haies et bosquets il faut des autorisations que non pas en possession les deux agriculteurs .

18 espèces protégées de volatiles, dont un couple de circaète à tête blanche étaient présentes dans le secteur. D’ailleurs une pétition des riverains, avez récoltés 280 signatures en guise de protestation contre ce défrichage taille XXL. Pour les chasseurs du coin cela a été une catastrophe pour les animaux en règle générale 
 
«Je n’arrache pas des haies pour le plaisir»

Jan 34 ans agriculteur devant la barre donne son avis  «Je n’arrache pas des haies pour le plaisir», explique ce Belge arrivé en France depuis moins de dix ans. «Si on ne peut pas utiliser la bonne terre, où peut-on mettre les cultures ?» 

La sentence tombe mais un appel est toujours envisageable. Le père et le fils ont 15 000 € d’amendes avec sursis, 3 000 € à verser à l’association Sepanlog partie civile.

Mais pour réparer le mal ils ont obligations de remettre en état 4 kilomètres de haies (après étude d’un cabinet spécialisé) nous rapporte LaDépeche.fr. S’il ne se résout pas à appliquer cette obligation à l’issue des douze premiers mois, cela peut lui coûter 150 € par jour d’astreinte. Il peut faire appel de la décision du tribunal correctionnel.

 

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments