Skip to content

Néo-ruraux. Et s’ils cherchaient à s’adapter ?

Le problème ne vient peut-être pas des chasseurs mais des néo-ruraux… Ces citadins qui viennent à la campagne mais qui détestent tout de la campagne: odeurs, clochers, chasseurs, éleveurs, coqs, ferme …

Merci à Alex pour ce billet d'humeur

Des nouveaux habitants qui ne cherchent pas à s’adapter

Les villes devenant trop chères, le citadin vient à la campagne par dépit et non par envie…Et oui, 600 000 euros un 80m2 dans une grande ville, pousse les gens vers les campagnes …
De plus, monsieur le maire à des fins politiques et électoralistes fera plaisir aux néo-ruraux qu’il accueille pour voir sa commune grandir avec des petits lotissements pour citadins. Le néorural ne cherchera pas s’intégrer aux us et coutumes, non ! Il voudra que l’on se plie à ses dogmes, à ses envies… “Monsieur le maire, l’église sonne la nuit”. ” Les canards du voisin me gênent”. “Monsieur le maire, le coq m’empêche de dormir” etc etc… Les exemples ne manquent malheureusement pas…

Et sous prétexte d’avoir acheté un sac à dos Quechua et avoir fait des courses à BioCop sur une zone commerciale fraichement construite en lieu et place d’une magnifique forêt, il se prendra pour un proche de la nature…Mais ne lui demandez surtout pas de reconnaitre un chevreuil d’une biche ou la date du brame ou encore la date de la mue des cerfs…Ses connaissances sont très limitées et se résument à “Faut pas tuer les animaux, c’est pas bien.” Sans même comprendre l’impact que pourrait avoir une non-régulation des sangliers ou cervidés sur les cultures, sur la gestion forestière, sur la sécurité routière…Non le néorural, pense que la campagne doit être comme ces parcs naturels construits de toutes pièces : les Centers Parcs. La nature sous cloche pour citadins bobos où tout est beau…

Et non, la nature n’est pas à tout le monde

Le problème vient peut être bien de là et non du chasseur qui a toujours chassé sur ses terres depuis sa plus tendre enfance avec ses parents, connaissant chaque recoin comme sa poche, connaissant la nature. Un homme peut être un peu bourru parfois face à un inconnu mais avec qui on engage facilement la conversation avec un “Bonjour, la chasse se passe bien ? vous chassez quoi ? on peut passer ?” Dialogue qui sera plus compliqué en commençant par un “salaud de chasseur, vous tuez des animaux. La nature est à tout le monde…”
Car pour les néo-ruraux mal informés, la nature appartient à tout le monde. Oui… Mais non.. En fait, un champ, une prairie, un bois appartiennent à des propriétaires qu’ils soient agriculteurs, éleveurs, exploitants forestiers, qui sont parfois chasseurs, ou qui louent leur terre aux chasseurs pour effectuer la régulation…Souviens-toi, amis néo-rural quand tu étais locataire, personne ne rentrait chez toi…

Et bien le bois, le champ, la prairie que le chasseur loue sont à lui par le contrat de location et par conséquent tu n’as pas à rentrer sur ces terres comme nous n’avons à rentrer dans l’appartement que tu loues…
Amis néoruraux, habiter la campagne ne fait pas de vous des ruraux, des connaisseurs de la nature. S’il existe un permis de chasser, peut être faudrait-il créer un permis de séjourner à la campagne afin de valider vos capacités d’intégration, de respect, de tolérance envers ses villages qui vous accueillent de vos exodes urbains.

Sur le même sujet :

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments