Skip to content

Willy Schraen fait des annonces importantes lors du congrès de la FNC

Un congrès marqué par des annonces importantes de la part de notre président Willy Schraen. Il se présente pour un nouveau mandat à la tête de la FNC et met la pression sur le gouvernement à propos des dégâts.

Willy Schraen se représente pour un nouveau mandat

L’actuel président de la FNC a annoncé qu’il briguait un nouveau mandat à la tête de la FNC. Élu en 2016, il aura eu un premier mandat agité. Il a dû affronter un environnement bien différent de celui de ses prédécesseurs. Un monde politique dans lequel les chasseurs sont moins représentés, la montée du vote écolo, l’émergence des groupes anti-chasse, le phénomène antispéciste, les animalistes… Il a fallu qu’il soit « au four et au moulin ». Travailler sur les dossiers de fond mais aussi défendre la chasse partout où elle était attaquée. Il lui a fallu de la persévérance et du courage. Rappelons que les conséquences d’une interview mal comprise et déformée par des malfaisants (pour parler comme Audiard…) l’ont contraint à être mis sous protection policière.

Bien entendu, tout n’est pas idéal dans son bilan. Les chasse traditionnelles, la chasse des oies… Voici des dossiers sur lesquels il n’a pas pu obtenir de résultats satisfaisants. Mais doit-on le blâmer pour autant ? Avoir à combattre une ministre de tutelle farouchement anti-chasse et subir des contraintes de plus en plus fortes de la commission européenne ne permet pas de tout réussir.

Il n’y a pas d’homme providentiel, nous le savons tous mais qui aurait pu mieux faire ? Il subit beaucoup de critiques ; c’est très gaulois mais ceux qui critiquent auraient-ils mieux réussi ? C’est un sport national que de critiquer l’entraîneur de l’équipe de France. Au bistrot (autrefois) et sur les réseaux sociaux (aujourd’hui), tous les français sont de meilleurs sélectionneurs ou présidents que ceux qui sont en place.

Écouter le discours du président de la FNC sur J’aime la Chasse

« Nous ne paierons plus les dégâts si rien ne change »

Le président a bien entendu abordé la question des dégâts. Le conseil constitutionnel ayant choisi de ne rien changer au système actuel, il faut trouver autre chose. Des discussions ont lieu au plus haut sommet de l’État à ce sujet. Le président à été clair :

« Si rien ne change avant la fin de l’année, nous ne paierons plus les dégâts. »

Willy Schraen

Cela fait déjà quelques années que la situation est problématique pour de nombreuses FDC. La FNC a tiré la sonnette d’alarme à de nombreuses reprises mais n’a pas été entendue au niveau politique. La tentative de passer par le Conseil d’État a échoué, il faut trouver un autre chemin. Cela est d’autant plus urgent que le cours des céréales explose à cause du conflit en Ukraine et que le montant des indemnisations va donc suivre.

Lire aussi : Guerre en Ukraine, ses conséquences sur l’indemnisation des dégâts

L’annonce de Willy Schraen est à la fois un avertissement et une manière de mettre la pression sur le gouvernement. Il faut néanmoins ne pas oublier qu’en échange de ces indemnisations, la chasse se voit reconnaître une mission d’intérêt général. Il ne faudrait pas la perdre pour des questions purement budgétaires.

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments