Skip to content

Les chasseurs entretiennent 47 km de chemins forestiers

A Favières, en Meurthe et Moselle, les chasseurs entretiennent les bois et les chemins forestiers pour le plus grand bonheur des promeneurs et des exploitants.

« Nous permettons à tous de se déplacer dans de bonnes conditions. »

Claude Démogeot, le président de l’ACCA, interviewé par l’Est Républicain fait la liste de tout ce que les chasseurs locaux font au service de la communauté. Ce sont environ 800 hectares et 47 km de chemins forestiers qui sont entretenus par cette ACCA. Tout ceci ne bénéficie pas qu’aux chasseurs. promeneurs, vététistes et exploitants forestiers sont tous ravis de l’investissement des chasseurs locaux. La pose de miradors et l’élargissement des layons permet de chasser en toute sécurité et il faut y ajouter l’entretien du rendez-vous de chasse dans lequel les 32 membres de l’ACCA se retrouvent après les parties de chasse.

Le président est inquiet.

Claude Démogeot se félicite de l’arrivée de jeunes chasseurs dans l’équipe mais il s’inquiète de l’augmentation du coût de la chasse. La taxe à l’hectare, les locations, la validation, l’assurance, tout ceci arrive à faire un gros budget pour des jeunes qui débutent et peut être dissuasif. Il se félicite donc de l’opération « permis à 0 euros » lancé par la FDC pour les nouveaux permis.

La chasse, outil de lien social

A Favières comme dans beaucoup d’endroits, la société de chasse permet de créer du lien entre au sein de la commune, elle permet aussi d’intégrer les nouveaux habitants qui seraient chasseurs. Le traditionnel repas de la société de chasse est un rendez-vous toujours apprécié dans bien des villages et des bourgs. Les chasseurs sont au coeur de la ruralité n’en déplaise à nos opposants. Beaucoup y vivent, tous y pratiquent leur passion et une grande majorité s’investit sans compter pour le bien commun. Pas comme certains…

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments