Skip to content

Jean-Pierre Pernaut est mort. Un ami nous a quitté

La nouvelle a été annoncée par l’agent de son épouse. Jean-Pierre Pernaut est mort ce mercredi à l’âge de 71 ans des suites d’un cancer des poumons. La France des terroirs perd un défenseur.

L’homme de tous les records

Il était l’homme des records et un amoureux de la France et des français qui le lui rendaient bien. Pendant 33 ans il a été le visage et la voix du journal de 13h00. Il avait été nommé à ce journal en 1988 et très rapidement ce fut le coup de foudre entre lui et les français puisque son journal était suivi par plus 5 millions d’entre eux. Ce qui a permis à TF1 d’écraser la concurrence dans ce créneau. Lorsqu’il annonce quitter le journal de 13h00, 8 millions de téléspectateurs sont devant leur écran.

L’homme des terroirs

Immédiatement, il a décidé de se tourner vers la France des terroirs et des traditions. Ce picard de naissance a voulu mettre en valeur la France des régions. Il s’appuie pour cela sur un réseau de correspondants locaux et épluche lui-même la presse régionale pour y trouver la matière de son journal de la mi-journée : la France des artisans, des agriculteurs, des TER, des routes départementales…

A l’heure où on l’on prend le TGV et l’avion pour aller plus vite et plus loin, Jean-Pierre Pernaut prenait le temps de s’arrêter dans les bourgs, les villages et les hameaux. Il mettait réellement en valeur leurs habitants, ces “petites gens” comme disent certains avec un peu de condescendance. Il avait même décidé de lancer un magazine pour mettre en valeur cette France qu’il aimait :

Lire aussi : Au cœur des Régions » avec Jean-Pierre Pernaut ! | TF1 et Vous

Un défenseur de la chasse

Il était aussi un ardent défenseur de la chasse comme partie intégrante de la ruralité (contrairement à ce que vient de dire quelqu’un censé la défendre…). Il savait aussi montrer l’apport de notre passion à la préservation des espèces : “La fin de la chasse, c’est la mort de certaines espèces.” avait-il déclaré en novembre 2020 sur France Bleu.

Son engagement à promouvoir les régions, les terroirs et la chasse lui avait valu beaucoup d’ennemis dans les cénacles parisiens snobs. Ce sont souvent les mêmes qui attaquent notre passion. Ils ne lui arrivent pas à la cheville. Adieu l’ami.

Sur le même sujet :

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments