Skip to content

Cas de maladie de dépérissement chronique des cervidés détectés en Europe

Cas de maladie de dépérissement chronique des cervidés détectés en Europe

Cas de maladie de dépérissement chronique des cervidés détectés en Europe

Dans le cas de la maladie de dépérissement chronique des cervidés détectés en Europe, les chasseurs doivent davantage prendre conscience des risques liés à l’importation de leurres à base d’urine de cervidés de certains pays.

Des cas de maladie de dépérissement chronique des cervidés (MDC), affection cérébrale mortelle très contagieuse qui atteint les animaux, ont été récemment détectés chez un renne sauvage et deux élans sauvages en Norvège. C’est la première fois que des cas de MDC ont été répertoriés sur le territoire européen. La présence de cette maladie en Europe constitue une préoccupation majeure pour les chasseurs européens ainsi que pour de nombreuses autres parties prenantes.

Bien qu’il n’y ait aucune indication sur la façon dont la maladie a été introduite en Norvège, la Commission européenne a récemment informé la FACE que, dans le cadre des discussions avec les États membres, elle a été informée que certains chasseurs dans l’UE et dans l’Espace économique européen (EEE) se procuraient en ligne de l’urine de cervidé pour l’utiliser comme leurre de chasse.
Lorsque cette urine provient du Canada ou des États-Unis, pays où la MDC est présente depuis des dizaines d’années, son importation constitue un risque d’introduction et de propagation de la maladie sur le territoire européen. En effet, la contamination de l’environnement par l’urine (ainsi que par la salive et les excréments) de cervidés infectés est une voie de transmission bien connue de la maladie, et l’urine qui sert comme leurre de chasse n’est pas traitée.

Merci d’être tous vigilants !




ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments