[Vidéo] L’importance des conducteurs de chien de rouge

À la chasse, il peut arriver de blesser un animal ou de ne pas être certain de sa balle. Il est donc toujours important de vérifier. Si les doutes persistent, que selon vous, la situation nécessite l’avis d’un expert, il est temps d’appeler un conducteur de chien de rouge. Ces passionnés, formés, vous permettront de retrouver l’animal blessé, de connaître l’importance de la blessure ou de confirmer que l’animal est bien loupé.

La recherche au chien de sang

Qui, à l’affût, à l’approche et encore plus en battue, n’a jamais douté de son tir sur un grand gibier ? Blesser un gibier est involontaire, mais il arrive parfois que les conditions ne permettent malheureusement pas de tuer net le gibier visé. Mais le plus triste, c’est que tous les chasseurs n’ont pas l’automatisme d’appeler un conducteur de chien de rouge. On estime ainsi qu’entre 10 et 20 % des animaux tirés, sont blessés et ne sont pas recherchés ou le sont mal. Des chiffres encore trop élevés qui ne demandent qu’à baisser.

Lire aussi : Union Nationale pour l’Utilisation de Chiens de Rouge

Pour rappel, l’appel à un conducteur de chien de sang est totalement gratuit. Il vous sera reconnaissant de le contacter, de faire travailler son chien. En parallèle, vous aurez la conscience tranquille, le fait de vouloir éviter des souffrances inutiles à un animal doit être source de motivation. Ainsi, vous découvrirez ci-dessous, une vidéo sur l’importance de ces personnes, réalisée par la FDC12.

Sur le même sujet :

[Vidéo] Père et fils, une passion pour la vénerie partagée

N’est-ce pas la plus belle des choses que de partager, avec son fils, une même passion ? Et pas n’importe quelle passion, la vénerie du cerf. Mode de chasse qui allie, passion des chiens et de la chasse au cerf. Ainsi, dans cette magnifique vidéo, qui rend un bel hommage aux traditions et à la transmission, vous découvrirez cette passion commune entre un père et son fils.

Vénerie du cerf, ciment de la passion en vidéo

La chasse à courre ou vénerie déclenche les passions. Chez ses pratiquants, mais aussi chez les opposants. Cette chasse offre, à qui la pratique, émotions, passion et spectacles admirables. Gilles Renaud, 63 ans et Jérémy, son fils de 27 ans, font partie de ces inconditionnels et possèdent de solides arguments pour répondre aux critiques. Ainsi, dans cette vidéo, publiée par le média Neo, cette chasse, la plus naturelle qui soit, est très magnifiquement représentée et défendue.

Lire aussi : Tout savoir sur la chasse à courre

Gilles, chauffeur routier à la retraite et Jérémy menuisier, nous transporte dans leur passion commune pour notre plus grand bonheur. Passionnés par la vénerie du cerf, les deux hommes se passionnent également pour les chiens. Au cours de ce reportage, vous ressentirez l’émotion de cette passion partagée. Un joli clin d’œil à une pratique parfois critiquée à tort. Avec cette vidéo, Néo casse les codes et c’est une bonne nouvelle.

Sur le même sujet :

[Vidéo] Apprendre l’arrêt à son chien

Dresser un chien n’est jamais une évidence. À la chasse, nous attendons de notre compagnon à quatre pattes qu’il soit exemplaire et capable de répondre à nos besoins et attentes. Il faut ainsi peaufiner ses qualités et les parfaire. Si l’arrêt est parfois inné, ce n’est pas une généralité. Découvrez comment apprendre l’arrêt à votre chien.

Dresser son chien à l’arrêt

Dresser un chien d’arrêt pour la chasse n’est pas une chose simple. Si l’arrêt est parfois inné chez certains individus, d’autres demandent plus d’attention. Ainsi, il faut réussir à passionner son chien, patienter, canaliser son énergie et enfin se montrer ferme. C’est quoi l’arrêt ? L’arrêt correspond à l’immobilisation plus ou moins brutale, survenant pendant la quête de votre compagnon. Celui-ci a lieu lors de la perception de l’émanation directe dégagée par un gibier. L’arrêt doit être ferme et autoritaire. On peut considérer l’arrêt comme l’aboutissement de la quête, de l’acte de prédation entre votre chien et le gibier. Cette qualité du chien doit ainsi permettre au chasseur d’arriver à bonne distance du gibier et ainsi pouvoir servir l’animal dans les meilleures conditions.

Découvrez ainsi une vidéo pédagogique de la Centrale Canine pour apprendre l’arrêt à votre chien.

Sur le même sujet :

Un chien de chasse sauve une femme âgée

A la Crau, commune située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, une femme âgée a pu être sauvée grâce à un chien de chasse. En effet, l’animal a permis à la nonagénaire d’être prise en charge à temps. Sans lui, pas sûr que cette femme aurait survécu.

Un chien de chasse unique

C’est une histoire qui se termine bien. Dans la commune de La Crau, l’instinct d’un chien de chasse a permis de sauver une nonagénaire en détresse. En effet, la semaine dernière, la commune aurait pu être le théâtre d’une triste histoire. Mais Bakkies, chien de chasse redoutable a su inverser la tendance.

Ainsi, après sa journée de travail, la propriétaire de Bakkies décide, comme à son habitude de sortir promener son compagnon. Comme chaque soir, la promenade à lieu dans un endroit nature, afin de profiter au maximum de cet instant calme et reposant. Cependant, ce soir-là, Bakkies décide d’aboyer sans interruption, comme pour signaler un danger.

Lire aussi : Découvrez les chiens de chasse

Une nonagénaire immobilisée dans le faussé

Face à l’insistance de son compagnon, la propriétaire décide de s’approcher avec prudence et aperçoit une silhouette se dessinant dans le fossé. Dans un premier temps, celle-ci a cru qu’il s’agissait d’un animal, mais que fût sa stupeur lorsqu’elle découvrit qu’il s’agissait d’une dame âgée. Il s’agissait d’une habitante de la commune, qui a chuté durant l’après-midi et dans l’incapacité de se relever. La vieille dame est restée plus de 6 heures dans l’attente d’un secours. Quelle chance que Bakkies ait pu la trouver. En état de choc et incapable de parler les pompiers l’ont immédiatement amené à l’hôpital. Rassurez-vous, elle se porte bien.

Sur le même sujet :