Skip to content

A Rennes la mairie PS-EELV va assécher une zone humide…

Ils sont décidément très forts ! La mairie de Rennes fait encore parler d’elle. Après le refus d’accueillir le tour de France accusé de pollution et de sexisme, voici que cette équipe municipale (PS et EELV) décide d’assécher une zone humide. Normal, ils sont écolo…

Des zones trop humides pour la mairie.

Le réaménagement des prairies Saint-Martin continue de réserver quelques surprises à la municipalité. « L’objectif d’une zone humide c’est d’attirer une biodiversité différente. Des batraciens comme les tritons par exemple. L’été, ces zones sont censées être asséchées mais ce n’est pas le cas. On a trop d’eau« , nous dit Didier Chapellon, adjoint à la biodiversité. Selon ce spécialiste de l’environnement, il y a trop d’eau, ce qui empêcherait l’installation « d’une certaine biodiversité »

La ville va donc les assécher, faire appel à des « écologues » pour secourir les poissons, grenouilles, crapauds et salamandres qui seraient présents. Tout cela pour aménager un « parc naturel urbain » qui va coûter 30 millions d’euros.

Les zones humides, petit rappel.

Comment une zone humide pourrait gêner la biodiversité ? Bien au contraire, elles sont vitales pour l’environnement. 100 % des amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons …), 50 % des oiseaux et 30 % des plantes remarquables et menacées en France, ainsi qu’un grand nombre de poissons et d’insectes encore mal connus, dépendent directement des milieux humides. Sur plus de 19 500 espèces dépendantes des zones humides, 1/4 sont menacées d’extinction, parmi lesquelles plus de 40% des espèces d’amphibiens.

87% des zones humides présentes au 18ème siècle avaient disparues en 2000, dont 50% rien qu’au 20ème siècle. La disparition des milieux humides est 3 fois plus rapide que la déforestation. Pratiques agricoles, urbanisation, espèces invasives, changements climatiques … menacent les milieux humides et entrainent progressivement leur disparition. Il est donc logique selon certains de les assécher. Quelle biodiversité sera-t-elle accueillie dans ce « parc urbain » ? Je n’ose imaginer la réponse…

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Lièvre
Membre
Lièvre
1 année il y a

Comment peut on prendre une telle décision ?
Assécher une zone humide, déplacer la faune aquatique ailleurs (où ?), pour un parc urbain !

Bobos urbains escrolos n’ayant aucune connaissance de la nature mais voulant donner une mauvaise
orientation contre NATURE.

LEGENTIL Thierry
LEGENTIL Thierry
1 année il y a

Ce sont des inconscients ignares, incompétents et de plus moralisateurs ! Ce sont des fous dangereux pour l’humanité !