Skip to content

Marin, un jeune chasseur normand passionné

Il a 16 ans et est un jeune chasseur passionné. Il n’a que faire des polémiques et entame sa première saison un fusil en main et perpétue ainsi la tradition familiale.

La chasse, une passion familiale

C’est une histoire de transmission familiale. Comme son grand-père et son père, Marin est chasseur. Depuis son plus jeune âge, il les accompagne dans la campagne. D’abord pour ramasser les animaux, marcher puis pour rabattre et écouter les conseils des chasseurs plus expérimentés. Il a passé et réussi son permis et cette saison est sa première fusil en main. Quand on lui demande si sa passion ne dérange pas ou choque pas ses amis, il répond que, non, pas du tout. Il essaie de transmettre, lui aussi, le plaisir qu’il éprouve à pratiquer et espère convaincre certains de rejoindre nos rangs. Ce jeune chasseur est un bon exemple à suivre. N’oublions pas que l’âge du permis est de 16 ans mais qu’il est possible de commencer avant, grâce à la chasse accompagnée.

—> La chasse accompagnée (FNC – Chasseurs de France)

Comme tous les jeunes chasseurs, il a été initié les mercredis et les week-ends par sa famille. C’est justement pour cela que nos opposants veulent interdire la chasse pendant ces périodes. Ce n’est pas pour « mieux partager la nature », ceci n’est qu’un faux semblant. Ils l’avouent eux-même :

« On propose les journées sans chasse pour qu’il y ait moins de transmission avec les plus jeunes. »

David Cormand (ancien secrétaire national des verts)

Lire aussi : Le dimanche sans chasse c’est pour empêcher la transmission à nos enfants !

Des chasseurs raisonnés et impliqués dans la protection de l’environnement.

Dans la famille Guérard, la chasse ne se limite pas à sortir son fusil en début de saison et à le ranger une fois la période terminée. Chasser implique de s’intéresser au milieu, de connaître les espèces et de s’occuper des biotopes.

« Chez nous, la chasse c’est toute l’année. On va chasser la perdrix grise ou le lièvre une fois par an et le reste de l’année on prend soin d’eux. »

Franck Guérard

Ils participent aux comptages avant et après reproduction, ils replantent des haies, aménagent des habitats pour la faune, régulent les prédateurs et nourrissent les perdrix en cas de grand froid. Ce sont des chasseurs dans toute l’acception du terme. Tirer et prélever n’est que l’aboutissement d’un processus bien plus long qui permet d’en arriver là. Un grand bravo à cette famille !

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments