Skip to content

Lièvre, des naissances à une période inhabituelle dans le Jura

En 2021, les chasseurs du Haut-Jura ont eu la surprise de constater des naissances chez le lièvre en février. Le pic habituel de naissance se situant plutôt en mai et juin.

Des observations faites par les chasseurs pour une étude nationale

Un technicien de fédération départementale de chasse admet que des naissances chez le lièvre à cette époque est, en effet, assez surprenant. Il précise néanmoins que ces observations ne sont pas assez nombreuses et constatées depuis trop peu de temps pour être significatives. Il est donc difficile d’en tirer des enseignements. Il ajoute qu’en plaine, les résultats sont différents.

Ces observations sont faites dans le cadre d’une enquête nationale lancée par les chasseurs et leurs fédérations. Il s’agit de déterminer le mois de naissance de l’animal chassé. Chaque FDC a reçu des kits qui sont donnés aux chasseurs. Ceux-ci doivent alors prélever un oeil du lièvre, le mettre dans un récipient contenant une solution formolée faisant partie du kit. Il faut ensuite noter quelques informations : nom du chasseur, date de prélèvement, commune et mode de chasse. S’il s’agit d’une femelle, il est important de noter si elle était gestante. Après un mois passé dans le formol, le cristallin est pesé, ce qui permet de déterminer l’âge du lièvre.

Cette collecte de données est complémentaire des comptages nocturnes effectués par les chasseurs et les techniciens des fédérations.

La reproduction du lièvre

Bouquinage

Quand les femelles sont en oestrus, elles vont chercher à s’accoupler avec les mâles les plus endurants. Elles vont donc entamer des courses poursuites avec ceux-ci. Les mâles qui seront les plus tenaces pourront alors s’accoupler. Cette période est marquée par la parade nuptiale, le fameux “bouquinage“. Contrairement aux idées reçues, ces combats ne se déroulent pas entre deux mâles mais entre un mâle et une femelle.

La gestation dure 41 jours et la hase donne naissance à une portée de 1 à 3 levreaux. On estime qu’une femelle peut avoir 5 portées, ce qui permet de donner naissance à 12 ou 13 jeunes par femelle et par an. Les jeunes sont sevrés au bout de 5 semaines et deviennent vite autonomes.

Sur le même sujet :

–> Le lièvre d’Europe (JLC)

—> Site de la FDC du Jura

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments