Skip to content

Willy Schraen parle de l’ouverture et de la grippe aviaire !

Willy-schraen-ouverture-grippe-aviaire

Retrouvez ici le retour de Willy Schraen. En effet, Willy Schraen, Président de la Fédération Nationale des Chasseurs, s’est exprimé sur l’ouverture de la chasse et les relevés de grippe aviaire.

« Chers amis chasseurs,


A quelques semaines de l’ouverture de la chasse du gibier d’eau, il est nécessaire d’éclaircir cette situation difficile liée à la grippe aviaire qui reste très présente actuellement sur les côtes du Nord et de l’Ouest de la France. Nous sommes d’ailleurs en présence d’une situation pour le moins exceptionnelle pour deux raisons : la maladie touche toujours notre pays en période estivale, et celle-ci ne concerne quasiment que les Laridés. Il faudra d’ailleurs que l’Etat se pose enfin la question des espèces protégées en surpopulation qui finissent par concentrer une variante du virus particulièrement mortelle.
Même si le niveau d’alarme influenza a été baissé à « négligeable » au niveau national, la multiplication des cas dans la faune sauvage a défini de nouvelles zones de protection, principalement sur les communes littorales. La question se pose alors pour la pratique de la chasse sur ces communes dont les listes départementales ont été communiquées aux fédérations des chasseurs concernées.
Nous avons tous pu constater qu’aucune mesure de non pénétration des territoires n’a été définie dans ces périmètres, car il aurait fallu fermer aux touristes des centaines de kilomètres de plage, ce qui aurait été une catastrophe économique sans précédent, après les périodes de confinement que nous venons de connaître. Les réserves ornithologiques restent elles aussi ouvertes au public.
C’est pourquoi nous avons obtenu du ministre de l’Agriculture un accord qui permet le maintien de la chasse sur l’ensemble du territoire national, avec une différence entre les communes ayant des cas constatés de maladie dans la faune sauvage et les autres.

En résumé, il n’y aucune restriction sur les communes hors liste départementale. Pour celles sur la liste, nous allons appliquer l’accord de la saison dernière, c’est à dire le transport et l’utilisation sans aucune restriction de 30 appelants maximum, pour les détenteurs cochant les cas 1 et 2 que nous avions définis l’année dernière avec le ministère de l’Agriculture, et qui exclut ceux qui ont un statut d’éleveur professionnel. Vous connaissez déjà parfaitement ce principe de fonctionnement.

N’oubliez pas non plus que seuls les appelants déclarés peuvent être transportés avec le récépissé de déclaration. Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, ne tardez pas à vous connecter à la base de données de la FNC pour le faire. Bien évidemment, les 30 appelants déplacés ne peuvent être mis en contact avec ceux qui restent à l’année dans les parcs sur les zones de chasse. Mais, je le rappelle, la présence de ces deux jeux d’appelants différents sur la même flaque (un fixe dans le parc et un à l’attelage), n’est pas incompatible avec les instructions du ministère.


Il nous reste à envisager l’éventualité d’un cas dans un élevage avicole comme l’année dernière dans le nord et le sud ouest, même si pour l’instant aucun constat n’a été fait dans ce sens. Ce serait alors à chaque fédération départementale de gérer la mise en place des cercles concentriques qui excluent totalement ou partiellement la pratique de la chasse, comme le transport des oiseaux d’élevage. Je continue également à m’opposer à tous les tests de détection de l’influenza aviaire sur nos appelants, comme à l’abattage de ceux ci en cas de présence avérée du virus. Aucun programme de détection sur la faune sauvage indemne n’a d’ailleurs été effectué, comme aucun abattage de Laridés pour enrayer la maladie, même si ceux ci sont un réservoir important du virus. Le ministère va de toute façon éclaircir ce point dans les semaines qui viennent…
Je tenais également à vous dire que le vaccin de la grippe aviaire devrait être opérationnel dans un avenir que j’espère proche, et devrait nous permettre de sortir définitivement de ces crises à répétition qui nous mettent sans cesse à l’épreuve.


Je souhaite à tous une bonne saison de chasse, sous le signe de la sécurité, du respect des autres usagers de la nature, et bien sûr d’une éthique de la chasse des migrateurs qui se doit d’être irréprochable.


Amitiés en St Hubert


Willy Schraen
« 

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments