Skip to content

La barre d’envol sauve le gibier

Agriculteurs et chasseurs sont d’accord sur le sujet, une barre d’envol installée sur l’avant du tracteur durant la fauche sauve des vies. Cet outil, simple d’utilisation permet l’effarouchement du gibier à plumes et à poils. Ainsi, chaque année faisans, lièvres et faons de chevreuil sont épargnés par les engins agricoles.

Agriculteurs et chasseurs partenaires

A Bouloire, dans la Sarthe, deux bénévoles ont installé une barre d’envol à la demande d’un agriculteur. Ce procédé a permis d’effaroucher bon nombre d’espèces présentes dans la parcelle avant le fauchage.

L’opération s’est déroulée sur une parcelle située dans un GIC (Groupement d’Interêt Cynégétique). Ce statut cynégétique permet de gérer des espèces de manière précise, technique et scientifique. Ainsi durant cette mission une nichée de faisan a pu être sauvée (une poule avec ses cinq faisandeaux) comme en témoignent Régis et Jean-Yves bénévoles « La mère avec ses cinq petits. » avant de compléter « nous avons fait partir trois chevreuils adultes et deux jeunes leur évitant ainsi de passer dans la faucheuse tout comme un coq faisan et deux lièvres.« 

Quelques jours plus tard, une seconde intervention a eu lieu sur une parcelle enherbée. Cette fois-ci, quatre petits chevreuils ont pu être sauvés. Au total, ce sont sept petits chevreuils qui ont pu être épargnés par l’engin agricole se félicitent les bénévoles.

Cet outil agricole permet aux chasseurs et aux agriculteurs de favoriser et protéger la biodiversité. S’investir et travailler en collaboration renforce les liens ruraux entre ces deux mondes qui ne souhaitent qu’une chose, protéger l’environnement et ce qui le compose.

Deux braconniers interpellés pour braconnage nocturne.

Les braconniers la plaie des chasseurs

C’est en Indre et Loire sur la commune de La Roche-Clermault que les faits se sont produits.

En effet, le quotidien la nouvelle république donne de nombreuses informations concernant l’arrestation de 2 braconniers opérants la nuit dans le chinonais dans la nuit du 28 au 29 juillet .

Durant cette nuit, des coups de feu sont entendus à La Roche-Clermault. Le tir de nuit et le prélèvement d’animaux sauvage étant complétement interdit .

Les habitants sont attentifs

En effet, suite aux tirs quelques habitants ont repérés un véhicule circulant dans les champs.

Une plainte est déposée et l’ONCFS prend en charge cette affaire .

Le lendemain des faits la plaque d’immatriculation est transmise par un habitant aux forces de l’ordre.

Après une semaine et demi d’investigations, deux hommes ont été interpellés. L’un vit dans le Chinonais, le second dans un département limitrophe.

Les inspecteurs de l’environnement ont mis la main, et saisi, les trois lièvres tués lors de la sortie nocturne et retrouvés dans les congélateurs, plusieurs armes et des munitions.

Les deux braconniers seront prochainement convoqués devant le tribunal. Ils encourent, au maximum, quatre ans de prison et 60.000 euros d’amende.

La grêle a tué de nombreux animaux en France.

La grêle, un fléau pour les animaux sauvages

Cette année encore des passages particulièrement violents de grêle ont eu lieu en France.

Le printemps n’a pas été agréable pour les animaux. En effet la pluie, la grêle étaient le quotidien de nombreux animaux durant cette période. Dans ce contexte, certains animaux s’en sortent mieux que d’autres, certains ayant trouvé un abri indispensable à leurs survies.

En Charente-Maritime, la fédération départementale des chasseurs a fait une découverte désastreuse. Sur la commune de Fléac sur Seugne située dans la région de Pons, les épisodes de grêles à fait d’énormes ravages.

En cette après-midi du 26 mai 2018, les animaux ont payé un lourd tribut. En effet plusieurs cadavres de lièvre, faisans , palombes, passereaux, merles, etc. ont été retrouvés morts après cet épisode.

Au total, ce sont 21 lièvres qui ont été découverts et malheureusement la majorité étant d’adultes.

Même si le nombre d’animaux morts est impressionnant, cet épisode orageux d’une telle violence reste rare et ne mettra pas en péril la population présente sur place.

Malgré tout, la fédération départementale des chasseurs de Charente Maritime nous rappelle qu’il faut rester vigilants lorsque de tels événements arrivent…

Cadavres d’animaux après la grêle. Via FDC17

À lire aussi : Examen pour les chasseurs tous les 10 ans ?

VIDÉO : Un renard capture un lièvre devant la caméra

Le repas qui se fait la malle !

Un cri dans ce champ et nous voilà plonger dans une partie de chasse de maître renard. Ce lièvre a été capturé il y a très peu de temps et cet homme dont nous ignorons tout a filmé cette scène. Il sauvera le lièvre dans ses pieds !

La vidéo se regarde avec le son

 

Deux braconniers devant le tribunal


Ils passent au tribunal 3 ans aprés leurs actes de braconnages.

Dans le canton de Pélussin dans le 42, des coups de feux nocturnes se font entendre de manière régulière depuis un certains temps

Dans la nuit du 15 août 2014 un coup de feu retentit à 4 heures du matin. Emmanuel, 25 ans, et Aurélien, 21 ans sont interpellés. La veille, ils annonce avoir«fait l’apéro» chez une amie.  Ils partent vers une heure du matin, en Peugeot 205 et parviennent à tuer 2 lièvres dans les phares de la voitures.

Trois ans après les faits ils se retrouvent devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne. Aujourd’hui l’un est boucher, le second agriculteur.

Les deux hommes sont venus à la barre sans avocat en tentant à leur manière de se défendre.  «On a fait une erreur un soir, on l’assume. Mais on ne peut plus sortir de chez nous. Cela fait trois ans qu’on est menacés tous les week-ends.»

Bien sûr cela n’enlève en rien le délit , le tribunal a condamné les deux hommes à trois mois de prison avec sursis, trois ans de privation de droit de chasse et des dommages-intérêts aux sociétés de chasse.

Un liévre albinos dans la reserve de Oye-Plage

Le Samedi 20 Fevrier 2016, Ophélie Delpierre fait une rencontre peu commune. Un lièvre albinos se tient non loin d’elle et de son conjoint .

Elle nous raconte :  » hier après midi mon copain et moi étions partis à la réserve qui se situe à Oye-plage c’est la première fois que je m’y rendais, et la j’ai aperçu quelque chose de blanc courir dans un champ, pour être sur j’ai de suite sortie les jumelles pour identifier l’animal… »

En voyant qu’il s’agissait d’un lièvre albinos j’ai immortalisé se moment en faisant une photo car cela était la première fois que j’en voyais un. Depuis toute petite je vadrouille dans les champs pour accompagner la famille lors de leurs parties de chasse et même cette année qui était ma première année en tant que chasseresse. j’en avais jamais vu de même que mon compagnon qui était à mes cotés.

 

Nous vous souhaitons à tous cette magnifique rencontre aussi rare qu’exceptionnelle !

 

12325432_10206039097402027_1067265584_n 12696104_10206039096762011_1571677101_n 12746129_10206039096562006_1157342600_n

 




 

Menée de trois beagles sur lièvre

Menée de trois beagles sur lièvre

Vidéo chasse lièvre

 

Voici un moment de la saison de chasse de Damien Michel !

 

Prenez plaisir en regardant surgir à grande vitesse le lièvre et les 3 beagles.