Territoire de Belfort, un drone pour sauver les faons

En ce mois de mars, la fédération départementale des chasseurs du territoire de Belfort s’est équipée d’un drone afin de sauver les faons. Chaque année, en période de fauche, de nombreux jeunes cervidés meurent lors des fauches de printemps. Le drone permet de repérer les animaux dans l’herbe haute et ainsi d’intervenir avant l’arrivée de l’engin agricole.

Au secours des faons

Chaque année, de nombreux faons sont victimes de l’activité agricole dans les champs. Pour limiter cette mortalité, la fédération de chasse du territoire de Belfort a fait l’acquisition d’un drone ultramoderne de 6kg et un mètre d’envergure, équipé d’une caméra thermique. Jérôme Demeulemeester, technicien de la FDC 90 souligne « A 70 mètres de hauteur, on peut voir la pupille d’un lièvre » avant d’ajouter que « l’objectif est de repérer les faons couchés dans l’herbe pour ensuite le faire s’en aller ou bien le mettre dans une cage une heure ou deux le temps que l’agriculteur fauche son pré. On le libère ensuite et il est ainsi sain et sauf ».

20 000 euros d’investissement pour une chasse durable

A la saison des foins, l’herbe fait près d’un mètre de haut. Les faons, eux, sont blottis dans l’herbe avec pour instinct de ne pas bouger en cas de danger. Lorsque le tracteur arrive, il est déjà trop tard, les faons se font faucher. Dans le Doubs, en trois interventions « nous avons sauvé une vingtaine d’animaux » témoigne Alexandre Landry. Grâce à cet investissement, une quinzaine d’agriculteurs bénéficieront de l’aide de la FDC et de son drone. Les prestations / interventions, seront quand à elles, totalement gratuites.

Dans un futur proche, l’usage du drone se généralisera et s’élargira à d’autres pratiques pense Jérôme Demeulemeester. En effet pour lui « dans les années à venir, il y a de fortes chances qu’on puisse s’appuyer sur le drone pour faire des opérations de comptage de gibier« . Les premiers essais auront lieu début mai dans le Territoire de Belfort, les bénévoles sont d’ailleurs acceptés avec plaisir afin de venir en aide aux faons.

VIDÉO Compilation : Animaux vus du ciel

Voilà une vidéo qui va vous en mettre plein les yeux !

Une très belle compilation d’animaux filmés avec un drone.

On peut dire qu’il y a pas mal de gibier dans ce secteur de France.

Les images sont superbes grands cervidés, compagnies de sangliers !

 

 

Sauvetage des Faons, gratuit pour les agriculteurs Suisse

Rien n’est plus beau que d’allier l’utile à l’agréable .

Ce ne sera pas les faons du canton de Vaud et de Genève en Suisse qui diront le contraire. En effet, une excellente initiative pour sauver les faons de la fauche est mise en place .

En été,c’est toujours le même scénario, le va-et-vient des tracteurs en campagne ne fait aucun doute. Les champs sont fauchés afin de produire le foin qui nourrira les vaches et les animaux de la ferme durant l’hiver .

Mais en cette période estivale les animaux mettent bas dans ces prairies, c’est le cas du chevreuil .

La mise bas se fait dans les hautes herbes et la vitesse des engins agricoles pose aujourd’hui problème, car la fauche s’opère à grande vitesse ne laissant  que peu de chance à ces animaux de s’enfuir .

La Fondation Sauvetage Faons Vaud est une association qui aide les agriculteurs soucieux de préserver la biodiversité sur leur exploitation, en allant rechercher les faons présents dans les parcelles qui vont être fauchées, et de manière complètement gratuite.

En effet, l’association travaille avec des drones thermiques afin de repérer des animaux . L’entreprise mettant à disposition les drones et pilotes se nomme Air-Glaciers SA drone service dont le but est de former à travers ce service bénévole, les futurs pilotes au maniement des drones.

De fin mai au 22 juin, 11 faons ont été sauvés !

Les méthodes traditionnelles de détection des faons par battues,avec ou sans chien, ainsi que les techniques pour effrayer les mères, ne donnent pas des résultats suffisants.On estime le succès de ces pratiques à environ 50%. Nous utilisons des multicoptères (drones) équipés d’une caméra thermique permettant de  détecter les animaux présents dans une prairie avant de la faucher.  Cette méthode efficace à près de 100% a été testée en 2017 et largement développée en 2018 .