La soirée du CIC : rencontres et débats

La soirée du Conseil International de la Chasse (CIC) a eu lieu mardi 8 février dans le cadre prestigieux du Club de la chasse et de la nature. Rencontres, échanges et débats furent au programme.

Des intervenants et invités de haut niveau

La délégation française du CIC a frappé fort pour sa rentrée. Le lieu choisi pour l’évènement était à la hauteur des ambitions d’Emmanuel Michau, son nouveau dirigeant. C’est au Club de la chasse et de la nature que s’est déroulée cette soirée. La salle était comble et la liste des intervenants promettait des débats intéressants. Étaient présents : Henri de Castries, le nouveau directeur de la fondation Sommer, Phillip Harmer le directeur du CIC monde, Willy Schraen, président de la FNC, Alexandre Col, président du Saint-Hubert Club de France, Paul Sugy, journaliste au Figaro et auteur d’un livre sur l’antispécisme. Pierre Dubreuil, le directeur de l’office français de la biodiversité était aussi dans la salle et a participé aux débats.

Le Conseil international de la chasse est très connu pour son système de cotation des trophées qui fait autorité dans le monde. C’est aussi et avant tout une organisation internationale de chasseurs qui plaide pour une chasse éthique et durable et travaille sur de nombreux projets de conservation de la faune sauvage.

Les enjeux de la chasse française

Cette soirée a débuté par un hommage à Bernard Lozé, ancien directeur du CIC, décédé il y a peu. Elle a aussi permis de remettre au président Schraen le prix CIC du meilleur livre sur la chasse. Un superbe cadeau accompagnait ce prix.

Le président de la FNC a ensuite pris la parole pour parler de la chasse française. Enjeux politiques, dégâts grand gibier, filière venaison, attaques contre la chasse, politique de communication de la FNC. Tous les grands sujets du moment ont été abordés. Comme à son habitude Willy Schraen a été clair et parfois direct. Tout le monde connait son franc-parler ! Il en a profité pour plaider une nouvelle fois pour que la chasse ait un ministère de tutelle qui ne soit pas entre les mains d’anti-chasse. Le fameux ministère de la ruralité sera-t-il un sujet lors de la campagne des présidentielles ?

L’intervention d’Alexandre Col à propos de la fonctionnarisation de la chasse dans le canton de Genève a été particulièrement intéressante. Nos opposants présentent souvent ce type de gestion de la faune sauvage comme un modèle à suivre. Il n’en n’est rien ; l’exposé du président du Saint-Hubert Club de France l’a bien démontré.

Une soirée réussie, des débats riches, une salle comble, Emmanuel Michau, le nouveau président du CIC France peut être satisfait.

Sur le même sujet :

—> Le conseil international de la chasse. Interview du président de la délégation française

Soirée de la délégation française du Conseil International de la Chasse

La délégation française du Conseil International de la Chasse organise une soirée débat le 8 février à 18h00. Elle aura lieu au club de la chasse et de la nature à Paris. Des sujets importants pour la chasse seront abordés avec des intervenants de haut niveau. Ce sera aussi l’occasion de remettre au président Willy Schraen le prix du meilleur livre sur la chasse pour « Un chasseur en campagne – Pour une défense de la ruralité ».

Voici le programme de la soirée

Accueil de M. Willy SCHRAEN par le monsieur Henri de CASTRIES, président de la Fondation François Sommer

Hommage au Président Bernard LOZÉ et remise du prix par Emmanuel MICHAU, président de la Délégation Française du CIC

Discours du Président Willy SCHRAEN puis du Président Philipp HARMER.

Échanges avec M. Willy SCHRAEN sur les thèmes abordés dans son livre,

1 – Comment partager l’indemnisation des dommages causés par le gibier ?

2 – La reconquête des équilibres de la biodiversité et quel rôle des agences de l’eau ?

3 – La commercialisation du gibier et de la venaison, un enjeu public ou privé ?

Intervention de M. Alexandre COL, président du Saint-Hubert Club de France. Les conséquences de la fonctionnarisation de la chasse dans le canton de Genève.

Intervention de M. Paul SUGY, journaliste au Figaro. Le véritable défi de l’antispécisme : « Chasseurs, pêcheurs, cavaliers, éleveurs sont des cibles pour les antispécistes ».

Qu’est-ce que le CIC ?

Le CIC est une organisation consultative internationale, non gouvernementale, fondée en France il y a un siècle. En se basant sur les principes d’utilisation durable de la nature, elle prône la conservation de la faune sauvage et de ses biotopes. Le siège est en Hongrie et le CIC y réalise des études économiques et scientifiques (épidémiologie, ressources en eau, lutte contre toutes les formes de braconnage, apports économiques de la chasse, gestions des territoires).

En France Le CIC est composé d’experts dans la gestion des territoires et des étangs. Il propose à ses sympathisants des consultations sur tous les sujets relatifs au rétablissement des équilibres de la biodiversité, à la conservation de la faune, sa réimplantation, la gestion des étangs et la lutte contre les espèces animales ou végétales invasives. Le CIC prône le respect des règles éthiques ; en France le CIC élabore « La Charte de la chasse durable pour la reconquête de la Biodiversité ».

Le CIC et la cotation des trophées

En matière de mensuration de trophées, le CIC a acquis une réputation internationale du fait de la mise au point d’une méthode reconnue de mensuration des trophées de grands gibiers L’objectif est de prendre en compte toutes les caractéristiques des trophées. Cette méthode est dite « Mensuration CIC des trophées » et donne lieu à la délivrance de certificats. Tous les experts du CIC, habilités à délivrer les certificats CIC de mensuration des trophées pour un pays doivent être accrédités par le CIC de ce pays et inscrits à titre personnel sur la liste des ‘cotateurs’ du CIC pour ce pays. Pour connaitre la liste à jour des ‘cotateurs’ accrédités, il convient de s’adresser aux responsables du CIC de ce pays, les autres certificats n’étant pas reconnus (contact : Delegation.francaise.cic@gmail.com).

Le conseil d’administration de la délégation française du CIC :

Président : EMMANUEL MICHAU. Membres : Jean-Charles BARBOU des PLACES, Guillaume BEAUMONT, Didier DECONINCK, Olivier de FONTENAY, Alexandre GRABOWSKI, Etienne GUILLAUMAT, Vladimir KAUFFMANN, Caroline LELIEUR-TOUZERY, Marc LETZELTER, Alban MAGGIAR, Sixtine MICHAU, James PALMER, Victor PAPOZ-BRICARD, Charles PARIS de BOLLARDIERE, Denis PLAT, Alexandre URBAN, Alexandre PONIATOWSKI (Vice-président de l’International Council for Game and Wildlife Conservation), la Société de Vènerie avec Frédéric HERBET, l’Union Nationale des Etangs de France avec Guy JULIEN-LAFERRIERE et l’Association nationale de conservation du petit gibier avec Paul MOUGENOT. Conseillère média : Johanna CLERMONT

Sur le même sujet :

—> Le conseil international de la chasse. Interview du président de la délégation française

—> Interview de monsieur Bernard Lozé, ancien président du CIC

Le conseil international de la chasse. Interview du président de la délégation française

Le conseil international de la chasse (CIC) a organisé le weekend dernier une importante exposition à Budapest. C’est l’occasion de vous présenter à nouveau l’interview de monsieur Emmanuel Michau, président de la délégation française du CIC.

Je vous invite à consulter le site internet de cette organisme peu connu des chasseurs français mais qui oeuvre inlassablement pour défendre et promouvoir une chasse éthique, soucieuse de conservation des espèces. Le CIC est organisé en trois grands départements : conseil scientifique, département lois et politique, département culture.