Des chasseurs sauvent un cerf condamné

Passer du temps dans la nature, observer, c’est connaître son environnement et les populations animales présentes. Dans la Vallée du Giffre, un chasseur (Mountain Hunter) raconte comment lui et d’autres chasseurs ont sauvé un cerf pris dans les fils d’un parc à chevaux, qui semblait pourtant condamné. Une belle histoire qu’il nous raconte et partage à découvrir ci-dessous.

Le cerf sauvé par des chasseurs

Moutain Hunter, fier de l’action et d’avoir sauvé le roi de la forêt raconte l’histoire. Telle une fable on rencent la joie et le bonheur de sauver un tel animal.

« Hier matin je pars pour faire ma petite sortie brame du cerf. Je passe devant chez un copain qui me dit qu’il y a un cerf, coincé dans les fils de parc à chevaux juste en face. Je m’arrête donc pour voir ça. Les pompiers arrivent, ils n’ont pas de fusil hypodermique, ils appellent ceux d’une autre caserne. Les pompiers préparent les fléchettes et y vont. Le problème c est que la portée est très courte 10 /15 mètres, ils tentent un premier tir, loupé ça passe en dessous , ils étaient trop loin. Ils retournent préparer une nouvelle fléchette, et l’attaquent par un autre côté. L’approche est bonne, le tir parfait. Quelques dizaines de minutes plus tard, ce beau jeune cerf 10 cors irréguliers s’endort, il faut agir vite. Munis de pinces coupantes, nos chasseurs et les pompiers vont libérer ce beau bébé en coupant ces mètres de fils de parc entortillé sur sa ramure et autour de son cou. Enfin, libéré, il mettra quand même quelques minutes à se relever après la piqûre stimulante, et retrouvera son bois en titubant. Bravo et merci aux chasseurs, aux pompiers et riverains ».

Lire aussi : Écouter le brame : où, quand, comment ?

Découvrez le reportage photos et vidéos

Sur le même sujet :

Dérangement et braconnage en période de brame

En période de reproduction, le cerf brame. Cet instant magique qui a lieu entre septembre et octobre nous offre des spectacles admirables. Cependant, l’animal a besoin de calme et de tranquillité. Vulnérable pendant cette période, le cerf est victime d’un trop grand nombre de promeneurs qui souhaitent absolument voir et entendre l’animal. Pour limiter ces dérangements, les gendarmes veillent et surveillent.

Un animal vulnérable durant cette période

Depuis plusieurs années maintenant, les gendarmes patrouillent en forêt en période de brame. « C’est une réalité tous les ans depuis huit ans au moins« , souligne l’adjudant-chef Arnaud Lacroix. L’objectif de cette présence est simple « faire en sorte que le brame du cerf ne soit pas perturbé, que les curieux ne prennent pas de risques » explique le gendarme.

La période du brame est une période ou l’animal est très vulnérable. En effet, celui-ci ne pense qu’à la reproduction. La présence des gendarmes est là pour sensibiliser et prévenir, non pas interdire. « C’est bien que les gens veuillent voir ça, c’est bien qu’ils s’intéressent à la forêt et à ses cerfs« , assure le gendarme. Mais il est hors de question que l’animal ne soit dérangé pas des comportements inadaptés, « ces animaux sont peut-être beaux et impressionnants, mais ils peuvent être très dangereux. Leurs bois sont de véritables armes » ajoute-t-il. Pour sécuriser et éviter les mauvais comportements les gendarmes veilleront à faire passer les consignes aux promeneurs nocturnes : ne pas éclairer les animaux, ne pas faire de bruit et enfin, se tenir à distance.

Attention aux braconniers

Le dérangement par les curieux n’est pas le seul problème. En effet, en cette période le cerf est facile à approcher, ce qui facilite le travail des braconniers. Ainsi, gendarmes, gardes de l’office national des forêts et de l’office français de la biodiversité s’allient pour lutter contre ce fléau. « Dans cette période où l’animal est vulnérable, certains pourraient bien essayer de braconner le cerf sachant que l’on n’est pas encore en période de chasse», souligne l’adjudant-chef Lacroix. L’homme précise que « cela arrive malheureusement régulièrement » et que des « actes de braconnage ont déjà eu lieu cette année ».

Veiller sur le roi de la forêt est devenu une véritable mission. Pour l’adjudant-chef « c’est aussi le travail des gendarmes » que de lutter contre les mauvais comportements ainsi que les actes de braconnage.

Le brame du cerf dans la forêt de Chambaran

Tout amoureux de la nature le sait, de septembre à octobre les forêts frémissent, les arbres vibrent au son du brame. Durant cette période si particulière, si intense, le cerf se fait entendre des femelles et tente d’impressionner ses concurrents. Dans la forêt de Chambaran, en Isère, l’automne vit au rythme de cet animal majestueux. Ce spectacle fascinant peut s’observer à la tombée de la nuit et au lever du jour.

Majestueux roi de la forêt

Située à environ soixante kilomètres de Grenoble, la forêt de Chambaran accueille de nombreux cervidés. L’automne arrivant, le brame commence. Dans le Dauphiné libéré le propriétaire du lieu explique « Le cerf, c’est un peu le roi de la forêt, comme le lion est le roi de la jungle« , ce parc naturel de 300 ha installés au cœur de la forêt offre la possibilité de venir observer les mâles présents lors de la période du brame.

Chaque année, de mi-septembre à mi-octobre, les cerfs commencent ainsi leur parade. Entre châtaigniers, chênes,  et hêtres qui peuplent la forêt, c’est à l’aube et ainsi qu’au crépuscule que peuvent s’entendre les cris des animaux. L’objectif ? Séduire les femelles, développer son « harem », mais également écarter de potentiels rivaux, en marquant son territoire. Cette période extraordinaire, offre parfois des combats violents, parfois mortels dans de très rares cas. Lors des observations, il est important de ne pas déranger et d’être le plus discret possible. Le cerf reste un animal sauvage et ses réactions lors de cette période peuvent être dangereuses, le propriétaire des lieux témoigne « C’est une période où les cerfs sont chargés en hormones, il est dangereux de trop s’approcher, car on ne sait pas comment ils peuvent réagir, ça reste des animaux sauvages ».

Si le brame peut s’entendre loin, l’observation des animaux reste elle plus complexe, il faut donc prendre certaines précautions « Si les cerfs sont dérangés, ils risquent de décaler la période du brame, donc la période de la reproduction et de la naissance des petits », prévient-on au sein du parc. Si expérience vous tente, n’hésitez pas à vous rendre en forêt. Soyez attentif, respectueux et surtout discret. L’expérience en vaut la chandelle.

 

 

 

VIDÉO: Combat de cerf devant les phares d’une voiture !

Le cerf est impressionnant de part la puissance que dégage cet animal de plus de 200 kilos. Cette fois-ci on embarque en voiture avec Noel Chaxel. Ce grand matinal tombe nez à nez avec des cerfs en plein combat.

Cet habitants de Saint-Dié-des-Vosges reste en retrait afin de ne pas les interrompre. Et comme il l’explique « j’enclenche la marche arrière et je reste dans le véhicule à 8 mètres des deux cerfs. « 
La vidéo posté il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, est en train de faire son bout de chemin avec 134 000 vues à ce jour.
Alors en cette période de brame soyez prudents amis automobilistes, 200 kilos sur le pare brise ce n’est pas un insecte.

Deux cerfs meurent au combat

Deux cerfs morts durant le brame

Un accident est arrivé entre deux cerfs de 10 et 12 cors en Touraine en forêt d’Amboise. Ils se sont emmêlés dans une clôture électrique alors qu’il était en pleine bataille lors du brame. Cette joute est là pour que le cerf gagnant puisse s’accoupler avec les biches.  C’est un aérostier qui les a trouvé par les airs.

Ils étaient encore chaud.

Quel dommage pour les hommes de cette région qui ont pu que constater la mort des deux cerfs alors qu’ils étaient encore chaud.

Le brame au plus prés avec Dominique Gest


Retrouvez vous au milieu du brame du cerf avec Dominique Gest , ce photographe aux clichés authentique . Vous pouvez voir son travail sur son site internet

Il nous rappelle d’ailleurs : La nature ordinaire est riche et belle pour qui sait l’observer. La faune sauvage c’est mon métier, la chasse photo ma passion avec toujours le souci de la perfection… Grâce à la magie de l’image je vous fais partager ces instants…

Brame des Cerfs à Chambord.


« Un instant magique »

Partez dans le Parc de Chambord à la rencontre du roi de la forêt, le cerf élaphe. L’automne signe le début du brame et à cette occasion le Parc de Chambord nous fait partager cette vidéo où de grands cerfs combattent pour les femelles . Toujours aussi bruyant toujours aussi impressionnant le brame du cerf attirent de nombreux curieux. Mais ne pas  les dérangeaient de maniére régulière est important  car la reproduction en sera entachée. Maintenant profitez de ce beau moment.

 

Vidéo : Un Cerf Incroyable au Brame


Durant le mois de Septembre les grands cerfs se font entendre. Pour vous plonger au coeur de leur place de brame nous vous avons trouvé une vidéo sublime de Florian Bestel !

Profitez en bien et partager autour de vous un peu de nature sauvage !

 

Un très grand cerf sort du bois !

Gaetan Martin est un passionné des animaux, renards , cerfs et autres bestioles de la forêt, tout le fascine. Mais ce qui l’embêterai beaucoup c’est de voir débarquer 40 photographes et curieux dans son bois qui lui tient à cœur . Vous serrez simplement que ce magnifique cerf est pris dans l’Oise.

Il nous explique brièvement  « c’est le plus gros cerf de la foret , il venait à peine de regagner sa place de brame, je l’avais vu le matin dans la brume avec 2 biches et dégager le cerf qu’il avait en concurrent. »

Cerf de 16 Cors

Effectivement quand on voit ce magnifique 16 Cors on peut dire qu’il a de l’allure, une prestance incroyable.

Cette vidéo fût prise en plein brame 2016-2017. Gaétan espère voir encore longtemps ce magnifique cerf reproducteur .