Skip to content

Démantèlement d’un élevage clandestin de sangliers


depuis quelques temps à Bas-en-Basset les sangliers proliférent de maniére significatives de quoi inquiéter les autorités.  Une enquête menée qui a pris fin le 10 juillet dernier.

De lourds moyens ont été déployés dont un hélicoptère à caméra infrarouge .

Tout les services se sont regroupés de la  gendarmerie à l’ONCFS en passant par direction départementale des territoires et la sous-préfecture. 64 sangliers d’élevage,  sont sur un site de 50 hectares entièrement clôturé.

Dans le département, la population de sangliers augmentait trop vite, et les dégâts sur les exploitations agricoles avec. 

Afin de localiser précisement le site un hélicoptère muni d’une caméra infrarouge a même été utilisé. Il s’agissait d’un élevage clandestin qui possédait tout le matériel nécessaire au transport des animaux , il y avait aussi des cages, des couloirs de contention, des silos pour la nourriture.  Ce systéme etait attenant au parc d’entrainement qui lui est autorisé.

Récidifiste le parc rique gros . En 2011, le propriétaire avait déjà été condamné à cesser son activité, et toute l’installation avait été laissée sur place le procureur tranchera plus tard sur ce sujet.
Pour les 64 sangliers, il a été décidé de les abattre, soit par euthanasie soit par battue administrative. Dans les deux cas, ce sera à la charge financière de l’éleveur, qui reste pour le moment gardien des animaux saisis par la justice.

 

ANNONCES

Les dernières actualités

ANNONCES

ANNONCES

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments