La bécasse, de Guy de Maupassant

La bécasse, cet oiseau magique qui nous fait tant vibrer, a inspiré une nouvelle à Guy de Maupassant. Elle est à lire par tous les chasseurs tant le récit est truculent et révélateur de la chasse d’une époque.

Un vieux chasseur paralysé qui veut quand même chasser

Maupassant met en scène le vieux baron des Ravots. Chasseur passionné mais paralysé depuis 6 ans, il trouve des subterfuges pour s’adonner quand même à sa passion. « Par les jours de soleil il faisait rouler devant la porte son large fauteuil pareil à un lit. Un domestique, derrière son dos, tenait les fusils, les chargeait et les passait à son maître ; un autre valet, caché dans un massif, lâchait un pigeon de temps en temps, à des intervalles irréguliers, pour que le baron ne fût pas prévenu et demeurât en éveil. »

Le conte de la bécasse

C’est un court récit d’introduction aux Contes de la bécasse. Il fait intervenir le baron des Ravots, ses invités de chasse et la bécasse. Le vieux chasseur ne trouve plus divertissement que dans les histoires, racontées par ses invités à l’issue des dîners qui clôturent les parties de chasse à la campagne qu’il organise chaque année, à l’automne. A la fin de chaque dîner, on désigne un invité pour conter une histoire de chasse. La méthode de choix est originale. On fait tourner la tête d’une bécasse fixée sur un bouchon de bouteille. Lorsque la bouteille arrête de tourner le bec de l’oiseau désigne le conteur.

Tous ces récits sont recueillis dans « Les Contes de la bécasse, un ensemble de nouvelles de Guy de Maupassant.

Vous trouverez ici le texte complet des « Contes de la bécasse ».

La rédaction vous conseille :

—> Conseils de lecture pour un chasseur

—> Le poids du paillon de Erri De Luca