Le centenaire de la levée des tridents les 13 et 14 novembre à Nîmes

Un vent de révolte souffle dans le sud. Un collectif d’associations et la ville de Nîmes ont décidé de commémorer le centenaire de la levée des tridents. Ce sera l’occasion de défendre nos cultures régionales, notre mode de vie contre les attaques des ceux qui veulent faire de nous des déracinés en niant notre héritage et nos passions.

La levée des tridents de 1921

Les menaces qui pèsent sur nos passions ne datent pas d’aujourd’hui. En 1921, deux corridas organisées dans les Arènes de Nîmes sont attaquées en justice par la société protectrice des animaux. Ce fut le point de départ d’un mouvement de révolte initié par le Marquis Folco De Baroncelli et Bernard De Montaut-Manse. Ce mouvement de révolte débouche sur une grande manifestation le 17 novembre 1921. Elle rassemble des milliers de cavaliers, gardians et une foule de gens du midi qui veulent sauvegarder l’identité culturelle méridionale.

Lire aussi : Histoire de la levée des tridents de 1921 (Bouvines et traditions)

La levée des tridents de 1921

Le centenaire est commémoré les 13 et 14 novembre à Nîmes

Plus qu’une commémoration, cet évènement est un mouvement identique à celui de 1921. Les menaces qui pèsent contre notre mode de vie sont toujours présentes. Elles sont même plus importantes et plus dangereuses qu’en 1921. C’est pourquoi un collectif d’associations a donc décidé d’organiser ce rassemblement pour défendre nos cultures régionales, nos passions, notre mode de vie. Ne nous y trompons pas, les attaques contre la tauromachie, la chasse, la pêche, l’élevage risquent de détruire, un mode de vie, une culture et au final une civilisation. C’est ce que que veulent démontrer les organisateurs et ce contre quoi ils se battent.

Lire aussi :

—> Pompili veut nous faire changer de civilisation.

—> La mort des chasses traditionnelles c’est aussi la mort de notre civilisation !

Le programme des festivités.

Du 15 octobre au 14 novembre :

Une exposition au Carré d’Art Jean Bousquet inauguration de l’exposition La « Levée des Tridents » : un combat pour la défense des traditions méridionales, réalisé par le musée des Cultures taurines en partenariat avec la Société félibréenne La Tour Magno. L’exposition s’attache à retracer le contexte de cette journée de mobilisation du 31 juillet et du 18 septembre 1921. Elle détaille le déroulé de la grande manifestation du 17 novembre 1921 et analyse les affrontements entre les défenseurs et les adversaires de la sauvegarde de l’identité culturelle méridionale.

Samedi 13 novembre :

Plusieurs tables rondes vous font découvrir les traditions bouvines camarguaises et nîmoises. Elles ont lei au Carré d’Art Jean Bousquet de 11h à 18h au Grand Auditorium.

  • 11h : élevage et respect Animal
  • 13h30 : chasse et biodiversité
  • 15h : agriculture et environnement
  • 16h30 : économie et ruralité
  • 18h : traditions et/ou modernité

20h : grande soirée festive à la Brasserie des Antonins organisée au profit de l’association « Solidarité Camarguaise » avec l’Union des Jeunes de Provence et du Languedoc.

Dimanche 14 novembre.

Plus de 1000 cavaliers sont attendus à Nîmes. Grande journée de mobilisation pour la défense des traditions, de la ruralité et des libertés régionales

14h : départ du cortège. Protocole du cortège : La Nacioun Gardiano et ses cavaliers, la famille Aubanel. La Reine d’Arles et ses Demoiselles d’honneur. La Confrérie des Gardians de Saint Georges, l’association des éleveurs Français de toros de combat. Les Présidents des autres Fanions. Les Manades et les Ganadérias par ordre d’ancienneté, leurs cavaliers avec leurs Arlésiennes portées, leurs cavalières et leurs Amazones.

15h : arrivée parvis des arènes et mail de l’Esplanade Charles de Gaulle. Reconstitution historique de la levée des tridents. Discours théâtralisé du Marquis Falco de Baroncelli prononcé en 1921 face à plus de 1000 cavaliers réunis sur l’Esplanade (face au Palais de Justice).

16h30 : Fin des discours et direction le boulevard Victor Hugo pour l’abrivado bandido de clôture.

17h : clôture de la Levée des Tridents 2.0 : abrivado manade Aubanel sur le boulevard Victor-Hugo