Dans l’Ain, influenza aviaire sur les communes de Birieux et Bouligneux

L’information vient de tomber. Suite à la découverte des cas d’influenza aviaire H5 hautement pathogène, la préfecture a décidé d’interdire la chasse du gibier à plumes sur certaines communes. Les arrêtés préfectoraux viennent de tomber, déterminant la zone de contrôle temporaire dans un rayon de 5 kms autour des lieux de découverte. Une période compliquée commence.

La chasse du gibier à plume prend du plomb dans l’aile

La Dombes et ses 1000 étangs seront donc un désert cynégétique durant minimum 21 jours. La découverte de cas d’influenza aviaire H5 hautement pathogène sur une oie cendrée sur la commune de Birieux, le 27 novembre 2021 et sur un cygne tuberculé sur la commune de Bouligneux, le 01 décembre 2021 entraîne la fermeture momentanée de la chasse. Alors que la migration bat son plein, que les canards sont présents il sera impossible de pratiquer sa passion.

Communiqué de la FDC 01

Les communes concernées en tout ou partie par l’influenza et ces zones de contrôle temporaire sont :

Pour la zone de Birieux : BIRIEUX, JOYEUX, LAPEYROUSE, LE MONTELLIER,  MONTHIEUX, MONTLUEL,  SAINT ANDRE DE CORCY, SAINT MARCEL, SAINTE CROIX, VERSAILLEUX et  VILLARS LES DOMBES.

Pour la zone de Bouligneux : BOULIGNEUX, LA CHAPELLE DU CHATELARD, LAPEYROUSE, LE PLANTAY, MARLIEUX, SAINT GERMAIN SUR RENON, SANDRANS et  VILLARS LES DOMBES.

Dans ces périmètres (rayon de 5 kms du lieu de découverte) et pour une période de 21 jours à minima à la date de découverte sont interdits :

la chasse des oiseaux ;

– les lâchers de gibier à plumes ;

– le transport et l’utilisation des appelants ;

La chasse de tous les mammifères reste possible. Ces deux secteurs étant particulièrement sensibles quant à la problématique dégâts de gibier, nous invitons les responsables de chasses à poursuivre la chasse au sanglier.

En dehors de ces périmètres, les mesures applicables en période de risque élevé restent inchangées :

– les lâchers de gibier à plumes restent possibles avec dérogation délivrée aux éleveurs ;

le transport et l’utilisation des appelants pour la chasse du gibier d’eau, sont possibles (après délivrance d’un récépissé par la Fédération Départementale des Chasseurs) uniquement pour les catégories 1 et 2.

Dans tous les cas nous vous rappelons l’importance du respect de l’ensemble des mesures de biosécurité et notamment la désinfection des chaussures ou des bottes après chaque sortie de chasse. Nous vous tiendrons bien évidemment informés de l’évolution de la situation.

Lire aussi : Une bonne nouvelle pour les chasseurs de gibier d’eau !