Armes insolites : la canardière ou punt gun

Dans la série armes insolites, la canardière ou punt gun en anglais mérite un coup de projecteur. Cette arme hors norme est apparue dans le courant du XIXème siècle et a été progressivement interdite à partir du début du XXème siècle.

Capable de tirer 150 grammes de grenaille de plomb en un seul coup

Dérivée de l’arquebuse, cette arme est mise au point pour les chasseurs de gibier d’eau. Ces armes étaient en général conçues sur mesure et pouvaient avoir un diamètre d’alésage de 51 mm et une charge de 0,45 kg à chaque coup pouvant tuer jusqu’à 50 oiseaux. Cette canardière a beaucoup été utilisée sur la côte Est des États-Unis et en particulier sur la baie de Chesapeake. Un musée consacré à l’histoire de la baie en montre d’ailleurs quelques-unes.

L’arme est trop lourde pour pouvoir être portée et épaulée. On la fixe donc en général sur une barque à fond plat (punt en anglais, plate en français). Pour viser, il fallait donc orienter la barque dans la bonne direction. Le chasseur s’allongeait ensuite derrière l’arme, tirait et allait ensuite ramasser les oiseaux ainsi tués. Voici à quoi pouvait ressembler l’ensemble.

La canardière est interdite car non discriminante

L’arme était conçue pour pouvoir abattre jusqu’à 50 oiseaux d’un seul coup. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a été progressivement interdite aux États-Unis, en France et en Europe. Cette arme a été jugée « non discriminante ». Elle tue indistinctement, mâles, femelles, jeunes ou oiseaux non recherchés. Évidemment, il fallait que nos amis anglais se distinguent et une dérogation est accordée à la famille royale britannique. Celle-ci a encore le droit de l’utiliser mais une seule fois par an et pour que « l’usage ne soit pas interrompu ». So British !

La rédaction vous conseille :

—> La chasse des canards du docteur Rocher

—> Une bonne nouvelle pour les chasseurs de gibier d’eau !