Pétition contre le déterrage du blaireau, la chasse de nouveau attaquée

Portée par Marc Giraud, porte-parole de l’association pour la protection des animaux sauvages, la pétition contre le déterrage du blaireau a atteint hier les 100 000 signatures. Une nouvelle attaque contre les chasseurs, après la pétition lancée par un jour un chasseur sur la sécurité à la chasse.

Le déterrage du blaireau attaqué

Activité légale et parfaitement encadrée la vénerie sous terre se veut victime de ses détracteurs. Ce mode de chasse, peu connu est pourtant l’un des plus anciens de notre pays. L’objectif, de la vénerie sous terre, aussi appelée déterrage est de chasser le blaireau ou le renard dans le réseau de galeries qu’il occupe. Pour la pratiquer, il faut évidemment une meute de chiens afin de pouvoir repérer l’animal et ainsi le chasser.

Cette chasse, soumise à une réglementation stricte, se voit très régulièrement attaquée par nos opposants. Ils utilisent cette pratique en jouant sur la sensibilité et le fait que les animaux sont chassés dans leur « maison ». En parallèle, photos de blaireautins et renardeaux circulent. De quoi scandaliser une société aseptisée et créer du débat là où il n’a pas lieu d’être.

Lire aussi : Tout connaître sur la vénerie sous terre

Vigilance après cette pétition

Après avoir atteint le seuil, la Conférence des présidents peut décider d’y donner suite. Ce qui veut dire, création d’une mission de contrôle, inscription à l’ordre du jour d’une proposition de loi, un débat en séance publique… A noter que la prochaine réunion de la Conférence des présidents est prévue le 21 septembre. Soyons attentif à la suite donnée.

En novembre dernier une mission sur la sécurité à la chasse a été lancée, elle doit rendre ses conclusions la semaine prochaine. Pour la pétition de Willy Schraen, les conclusions devraient apparaître en octobre. Quoiqu’il en soit, la chasse continue d’animer les débats, c’est pourquoi il serait temps d’être solidaires.

Sur le même sujet :