Condamné pour avoir écrasé volontairement des sangliers

Installé dans la Creuse, un agriculteur a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et à verser 600 euros d’amende. Il a été reconnu coupable par le tribunal de Guéret d’avoir tué quatre sangliers en roulant dessus avec son 4×4. Excédé par la situation et par les sangliers, l’homme a cru bon de faire justice lui-même.

Des sangliers, des dégâts et un condamnation

Les dégâts sur les cultures commis par les sangliers peuvent parfois pousser certains agriculteurs à bout. Un agriculteur de la Creuse a percuté volontairement en pleine nuit quatre sangliers avec son véhicule.

Devant le tribunal l’homme tente d’expliquer son geste en expliquant qu’il a « pété les plombs ». « Je ne supportais plus de voir mes terres saccagées », confie-t-il. Avant de décrire les hectares de terre détruits par ces animaux et de décrire les conséquences financières : 15 000 euros de perte sur une année et des indemnisations qui ne couvrent pas ses pertes. Malgré cela, le président de la cour lui a expliqué que le délit commis ne pouvait être justifié.

A la sortie du tribunal, de nombreux soutiens attendaient l’agriculteur. Représentants de la chambre d’agriculture, FDSEA, membres des Jeunes Agriculteurs, tous sont venus le soutenir lors du procès. Pour Christian Arvis, président de la FDSEA « c’est en quelque sorte un électrochoc. C’est un cas particulier mais qui témoigne d’un problème qui existe dans la Creuse ». Ce procès nous rappelle que les agriculteurs sont en première ligne face aux dégâts commis par les sangliers et que nous devons intensifier le dialogue avec eux et prendre en compte leurs doléances.