Le gouvernement a-t-il reculé à propos des chasses traditionnelles ?

Que se passe-t-il au sein du gouvernement ? Pourquoi a-t-on mis huit arrêtés concernant les chasses traditionnelles en consultation publique ? A quelques jours de la grande mobilisation du 18 septembre, il est utile de se poser quelques questions. Réelle prise en compte de notre colère ou petite manoeuvre politicienne ?

Le gouvernement met en consultation plusieurs arrêtés concernant les chasses traditionnelles.

Le Figaro titrait hier « Le gouvernement veut ré-autoriser des chasse traditionnelles d’oiseaux » (voir l’article en cliquant). En août dernier, le conseil d’État avait jugé que les arrêtés de plusieurs techniques de chasse (matoles, tenderies, pantes) n’étaient pas assez motivés et les avaient donc cassé. Complet changement hier, huit arrêtés concernant ces chasses sont mis en consultation publique et, cette fois-ci, ils sont motivés. Ces textes montrent clairement : l’absence de solutions alternatives, la sélectivité, le caractère contrôlé de ces chasses, le nombre réduit d’oiseaux prélevés. Il est donc indispensable que nous nous allions en masse répondre à ces consultations dont les liens sont donnés en bas de cet article. Il faut indiquer que nous sommes favorables à ces arrêtés et au maintien de ces chasses traditionnelles qui ne menacent en rien la survie des espèces et la biodiversité.

Devons-nous nous réjouir ?

Oui et non. Oui, car notre mobilisation, notre colère sont audibles et ont montré notre colère. Non, car ce gouvernement a déjà montré qu’il ne respectait pas le patrimoine rural et ses acteurs. Rappelez-vous la glu et la tourterelle des bois… Rappelons-nous aussi que nous sommes presque en période électorale… De plus, si ces arrêtés sont pris, ils seront immédiatement attaqués devant le conseil d’État par la LPO et One Voice. Ils ne seront pas plus défendus qu’avant par le ministère de Barbara Pompili. Rappelons-nous aussi une déclaration du candidat Macron qui n’a jamais été suivie d’effet : « On a beaucoup mieux à faire que d’aller chercher les gens sur toutes les chasses traditionnelles qui existent … cela fait partie du patrimoine français. » Être capable de prononcer cette phrase lors de l’assemblée générales des chasseurs en 2017 et nommer Barbara Pompili au ministère de tutelle de la chasse nous prouve que nous devons être méfiants !

Notre mobilisation est plus que jamais nécessaire.

Il faut donc continuer à mettre la pression sur ce gouvernement et exiger le départ de la ministre et de sa secrétaire d’État. Il faut aussi que ces chasses ne soient plus soumises à ces arrêtés qui ouvrent la porte à toutes sortes d’attaques par nos opposants. Rendez-vous compte que tout ceci ne concerne que quelques milliers de chasseurs qui ne capturent que quelques milliers d’oiseaux avec des techniques qui ne sont plus pratiquées que par des chasseurs âgés. Ces modes de chasse sont donc appelés à s’éteindre naturellement. Imaginez alors ce qu’ils vont déployer comme moyens et énergie pour attaquer le reste de la chasse ! Soyons nombreux aux manifestations du 18 septembre dont voici les lieux et heures : https://www.jaimelachasse.fr/actualites-chasse/le-18-septembre-tous-mobilises

Liste des arrêtés soumis à consultation :