Le braque allemand, « Deutsche Qualität »

D’allure noble et athlétique, le braque allemand fait partie des chiens incontournables du paysage cynégétique. Au petit gibier, en battue ou à la passée, c’est le compagnon idéal. Chien d’arrêt par excellence, il performe aussi bien en plaine qu’en zone boisée, à la bécasse qu’aux canards. Polyvalent, énergique et passionné, le braque allemand fait forte impression. Partons à la rencontre de ce chien aux qualités extraordinaires.

Présentation de la race

Le braque allemand est un chien qui dégage une puissance impressionnante. Sa ligne harmonieuse, son allure racée et son port fier font de lui un chien facilement reconnaissable. Puissant, athlétique, il possède une tête sèche, bien dessinée, avec un chanfrein plus ou moins busqué. Les oreilles sont de longueurs moyennes, attachées haut et retombant le long de la tête sans torsions. Son encolure est longue, le rein court, la croupe large et musclée. Le dos, lui est droit, court et vigoureux. Ses membres sont parfaitement d’aplomb. La queue, quant à elle, est généralement coupée à mi-longueur.

  • Taille : 58 cm à 66 cm
  • Poids : 25 kg à 32 kg
  • Robe : marron, marron moucheté blanc, blanc moucheté marron

Le braque allemand est à la chasse, ce que Ferrari est à la Formule 1. Ce chien puissant est un auxiliaire redoutable à la chasse. Très à l’aise sur l’ensemble des terrains, il excelle quel que soit le gibier recherché. Sa polyvalence et son excellence font de lui un chien extrêmement apprécié des chasseurs français. Le braque allemand est un des très rares continentaux à pouvoir rivaliser avec les chiens d’arrêt britanniques, à la chasse comme en compétition.

L’histoire du braque allemand

Le standard que nous connaissons aujourd’hui existe depuis la deuxième partie du XIXème siècle en Allemagne. Les éleveurs cherchaient à créer une race de chien capable de rivaliser avec les chiens d’arrêt britanniques avec quelques atouts supplémentaires. Dans un premier temps, être capable de s’adapter à tous les biotopes. Ensuite, chasser le petit et le gros gibier. Enfin, être capable de pister un grand gibier blessé. Pour y parvenir, de nombreux croisements seront fait, notamment avec des pointers, mais aussi des chiens de rouge et vraisemblablement des Foxhounds. Quoi qu’il en soit, la race est très rapidement fixée dès les années 1900. En France, elle connaît un véritable essor après la guerre.

Caractère et dressage

Chien doux et affectueux, le braque allemand est le compagnon parfait à la maison comme à la chasse. Intelligent et attaché à son maître, il est un partenaire fiable pour la pratique de la chasse. En effet, grâce à sa passion innée, le braque allemand est un chien relativement facile à dresser même s’il peut s’avérer têtu. Cependant, il faudra tout suffisamment d’autorité pour canaliser cette masse d’énergie et de passion.

Enfin, pour plus d’informations sur la race, rendez-vous sur le site du club : Club Français du braque allemand

Sur le même sujet :

—> Le braque français, l’excellence à la française

—> L’épagneul breton, le chien préféré des chasseurs français.

—> Le teckel à poil dur, ce chien robuste et de caractère