Petit cours de droit constitutionnel pour Bérangère Abba

Le tragique accident de chasse dans lequel un automobiliste a perdu la vie a été l’occasion pour Bérangère Abba de démontrer ses immenses qualités. Elle a en effet bouclé l’enquête, jugé et condamné le coupable en un temps record. Nous avons donc une secrétaire d’État à la biodiversité qui est aussi enquêtrice, procureur, juge et bourreau. Bravo madame !

Un tragique accident dont les causes ne sont pas encore clairement établies.

Le 30 novembre dernier un automobiliste qui circulait à bord de son véhicule sur une voie rapide à proximité de Rennes a été gravement blessé au cou. Il a malheureusement succombé quelques jours plus tard. Une battue grand gibier se déroulait à proximité et l’enquête s’est immédiatement dirigée dans cette direction. Un chasseur a été mis en garde à vue et inculpé d’abord de coups et blessures involontaires puis d’homicide involontaire. Un communiqué du parquet parle de « violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence« . Dont acte. Nous ne sommes pas en mesure de juger les motivations du parquet. Nous nous garderons donc bien de faire un quelconque commentaire.

Et la séparation des pouvoirs madame Abba ?

Le 5 novembre, sans attendre les conclusions de l’enquête, la secrétaire d’État à la biodiversité a communiqué sur Twitter et Facebook de la manière suivante :

Cette dame a donc résolu l’enquête, jugé et condamné le chasseur. Superwoman au secours de la justice ! Nul doute que gendarmes, procureurs, juges et avocats sont ravis de cette aide précieuse. Il y a quand même quelques « détails » qui devraient chagriner toute personne soucieuse de la bonne marche de notre pays et du respect de sa constitution.

Élaborée par Locke et Montesquieu, la théorie de la séparation des pouvoirs vise à séparer les différentes fonctions de l’État, afin de limiter l’arbitraire et d’empêcher les abus liés à l’exercice de missions souveraines. C’est une règle de base pour toutes les démocraties représentatives. En France, les pouvoirs exécutif (gouvernement), législatif (parlement) et judiciaire sont strictement séparés et aucun ne doit et ne peut (théoriquement) empiéter sur les prérogatives des deux autres. Le principe de la séparation des pouvoirs a valeur constitutionnelle puisqu’il est consacré par l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 aux termes duquel : « Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution ». Classiquement, la séparation des pouvoirs est conçue comme « la première condition d’un gouvernement libre » (art. 19 de la Constitution de 1848 ).

Lire aussi : la séparation des pouvoirs (conseil constitutionnel)

Une communication indigne

Avec cette communication hâtive, maladroite et indigne d’un membre du gouvernement, madame Abba a, une fois de plus, déconsidéré, la fonction qu’elle occupe. Ni le fond ni la forme ne sont dignes d’un ministre. Choisir Twitter et Facebook est peut-être « moderne » mais certainement pas du niveau requis normalement pour une telle assertion. Le CV de madame Abba devrait nous inciter à faire preuve d’un peu de compréhension mais ce n’est pas la première fois que cette dame s’en prend à la chasse et aux chasseurs. Nous sommes donc de moins en moins enclins à lui pardonner.

Ce tragique accident nous donne l’occasion de répéter encore une fois que la sécurité à la chasse est primordiale. Nous connaissons tous les règles. APPLIQUONS-LES ! Ce n’est pas à l’automobiliste de mettre un gilet mais à nous de faire attention. Ne tombons pas non plus dans le piège que nous tendent nos opposants en voulant faire croire aux français que la chasse est une activité dangereuse pour eux. Ce n’est pas vrai. Il n’y a jamais eu aussi peu d’accidents. Les règles sont strictes et nous les renforçons nous-même sans avoir besoin des conseils de Yannick Jadot, ce vautour qui profite d’un drame pour essayer d’exister.

La rédaction vous conseille :

—> Sécurité à la chasse. “Tenir un fusil entre ses mains est une chose grave.”

—> Oui, la sécurité à la chasse s’est améliorée ! Vérification

—> 100 000 chasseurs formés par an pour plus de sécurité