Si on touche à la chasse aux palombes, « ce sera un conflit dur ! ».

Dans le Lot et Garonne, les chasseurs de palombes l’ont dit clairement « Nous n’accepterons pas que l’on touche à la palombe ». S’il le faut, ils transformeront les palombières en ZAD ou Zones à Défendre. Des chasseurs transformés en « zadistes », l’heure est grave !

Des chasseurs prêts à défendre leurs traditions

L’assemblée générale de la FDC du Lot et Garonne est l’occasion de rassembler les chasseurs, de dresser un bilan et d’envisager l’avenir. Mais pas besoin de motiver les chasseurs du département ! Ils sont inquiets mais n’ont pas l’intention de se laisser faire. Les attaques subies par les chasses traditionnelles ces dernières années laissent présager de nouvelles offensives et, particulièrement, contre la chasse aux palombes. Ce serait inacceptable pour eux et ils le font savoir avec force. Le président de la FDC se fait leur porte-parole et déclare : « Toucher à notre tradition, c’est purement et simplement inacceptable. Si le Conseil d’État casse l’arrêt d’autorisation relatif à la palombe, nous considérerons qu’il s’agit d’une attaque directe contre nous. Je peux vous dire que dans nos bois, chaque palombière deviendra une ZAD, une Zone à défendre. Et ce sera un conflit dur… »

Site FDC du Lot et Garonne

Des chasseurs déçus par le quinquennat qui s’achève

Ici, on n’a pas apprécié la prise de position publique du président de la FNC en faveur du candidat Macron. Dans le Sud-Ouest on se sent floué et trahi par l’actuel président de la République. La nomination de ministres ouvertement anti-chasse n’a pas été appréciée et le peu d’empressement (litote) que Barbara Pompili a montré pour défendre les arrêtés autorisant les chasses traditionnelles n’est pas passé inaperçu. « Je dirais même que le ministère n’avait pas rédigé un texte favorable… La copie n’était pas assez soignée. Et la ministre pas trop motivée… » Les chasseurs de palombes qui sont nombreux dans ce département ne sont pas prêts de l’oublier.

Quelques autres candidats à la présidentielle sont « épinglés » par le président de la FDC du Lot et Garonne, les programmes de Jadot et Mélenchon sont clairement identifiés comme anti-chasse et le président de la FDC ne mâche pas ses mots : « Jadot et Mélenchon veulent interdire la chasse ! Enfin, ils veulent commencer à l’interdire les week-ends et pendant les vacances scolaires. Parce qu’ils croient que les chasseurs ne travaillent pas, et qu’ils peuvent chasser tranquillement la semaine ? Et pourquoi un jeune passerait-il son permis, s’il ne peut pas pratiquer le week-end ou pendant les vacances ? Non, ces deux candidats veulent au bout du compte que la chasse disparaisse de France. Et on ne laissera pas faire. »

Sur le même sujet :